10 avril 1557. Première implantation protestante sur le sol bésilien

publié le 10 April 2019 à 00h01 par José LONCKE

10 avril 1557. Première implantation protestante sur le sol bésilien

Un  spectaculaire ensemble statuaire est édifié devant la cathédrale presbytérienne de Rio de Janeiro (l’Igreja Presbiteriana do Brazil (IPB), fondée à Rio en 1859). Il commémore la première implantation réformée sur le sol brésilien, à l’époque de la première francophonie protestante (XVIe siècle).

La cathédrale a été inaugurée en 1874, a été reconstruite en 1940 en style néo-gothique sous la direction de l’architecte Ascanio Viana.

L'ensemble statuaire  à vocation mémorielle et pédagogique figure la première Cène protestante célébrée  au Brésil, le 10 avril 1557 par les deux pasteurs réformés calvinistes, Pierre Richer et Guillaume Chartier.

Il est dressé non loin du parvis de la cathédrale. Il  se compose de plusieurs éléments. Il représente en particulier une table de communion en bronze, sur laquelle sont posés Bible, coupe de communion et cruche. Deux pasteurs barbus grandeur nature, souriants et expressifs, en toge de ministre réformé, se tiennent debout devant la table, face aux fidèles. L’un tient le pain de communion rompu, prêt à être consommé. L’autre ouvre les bras dans une attitude d’accueil et d’ouverture. Devant la table figure une inscription en lettres blanches, sur fond noir : “Em memoria de mim” (“En mémoire de moi”, parole attribuée à Jésus lors de la première Cène). Face aux pasteurs, dans une attitude d’écoute, Bible ouverte, six fidèles de différents âges, hommes et femmes, sont assis sur des bancs, symbolisant une congrégation protestante.

Il a été inauguré en 2003. Son auteur est le plasticien Joas Pereira dos Passos, lui-même de confession presbytérienne.

 

L’expérience de colonisation tourna court, et cette première présence protestante en baie de Rio s’est éteinte. Mais la mémoire en a conservé la marque.

D’autant que les Églises issues de la Réforme, longtemps discrètes, rassemblent aujourd’hui plus du quart des chrétiens du Brésil. Elles restent en forte expansion, surtout dans leur composante évangélique et pentecôtiste.

Ce monument de Rio entend affirmer la profondeur historique du protestantisme sud-américain, à peu près contemporain du catholicisme en cette circonstance.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...