10 janvier 1800. Le retable de l'église de Jukkasjârvi (Laponie)


10 janvier Le retable de l'église de Jukkasjârvi (Laponie)

 L"église appartient à une congrégation religieuse peu connue mais très intéressante, on pourrait la comparer aux Amish.

Retable

L'église en bois abrite un remarquable retable eaux couleurs vives, sculpté par Bror Hjorth en 1958.
le retable montre Lars Levi Laestadius (voir plus loin) en train de prêcher.

Retable
Résultat de recherche d'images pour


Panneau de gauche
Résultat de recherche d'images pour
Lars Levi Læstadius est en train de donner avec force et conviction l'un de ses sermons incontournables: "Vous buveurs, voleurs et débauchés, convertissez-vous !"
Devant lui, deux auditeurs se repentent de leurs fautes. À gauche, un homme brise un petit tonneau d'alcool, tandis qu'un autre rend les peaux qu'il a volées.


Panneau de droite
Résultat de recherche d'images pour
Un paysage hivernal et un ciel éclairé par les étoiles et les aurores boréales forment la toile fond. 
C'est l'apothéose de l'oeuvre du pasteur : une femme same est touchée par le message de l’Évangile : des couples se donnent le salut de paix sami et se réconcilient.
Læstadius lui-même plie ses genoux parmi ses fleurs. Læstadius est réprésenté avec son inspiratrice Maria (auréolée par le soleil boréal) et son successeur Johan Raattamaa. 

Panneau central: 
Résultat de recherche d'images pour
Les gouttes de sang coulant du flanc et du front du Christ se transforment en fleurs rouges en tombant.

Lars Levi Læstadius (10 janvier 1800-21 février 1861) 
C'est un pasteur pasteur luthérien suédois ayant en partie des origines lapones (sâmes). À partir du milieu des années 1840 il devient le chef de file du mouvement laestadien.C'est également un écrivain, un abstinent et un botaniste.

Bien que d'origine pauvre, Læstadius fait des études brillantes à l'Université" d'Uppsala et exerce son premier ministère dans la paroisse d'Arjeplog, comme missionnaire régional pour le District de Pite. En 1826,  il devient vicaire de la paroisse de Karesuando, puis en 1849, jusqu'à sa mort il sert enfin celle de Pajala (où un musée lui est dédié.) et il devient visiteur de plusieurs paroisses.

Avant de rejoindre Karesuando, il s'était marié avec Brita Cajsa Alstadius, femme lapone de la région. Ensemble ils élèvent douze enfants.

En plus de ses charges paroissiales, il continue à s'intéresser à la botanique et écrit un grand nombre d'articles sur les plantes de sa région. Il participe, sous la direction scientifique du médecin de Marine et naturaliste français Joseph Paul Gaimard en tant que botaniste à l'expédition française en Laponie (1838-1840) connue sous le nom de Voyages de la commission scientifique du Nord.

À l'époque où Læstadius arrive à l'église de Karesuando la misère et l'alcoolisme y règnent largement. Bien que sa langue maternelle soit le suédois, Læstadius parle également plusieurs dialectes sames et finnois  Il proclame généralement ses sermons en finnois, car c'est la langue la plus répandue dans la région, mais il lui arrive occasionnellement de prêcher en same ou en suédois.

Mais ses positions radicales quant à l'éthique chrétienne et à la morale, ont conduit l'évêque à décider de la tenue de deux services religieux distincts : pour les Laestadiens et pour les autres. Le mouvement de Laestadius devient alors un mouvement en soi, sans jamais cependant se séparer de l’Église luthérienne de Suède.

 

Botanique

Læstadius devient un botaniste internationalement reconnu. Il a donné son nom à plusieurs plantes.



Chargement en cours ...