14 août 1716. Le Baron de Salgas

14 août 1716, mort du Baron de Salgas à Genève, après treize années passées aux galères. Il y devint un homme nouveau.

«C’est le plus heureux temps de ma vie… Je vis parmi les brigands, mais mon Sauveur a expiré entre deux voleurs »

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le baron de Salgas, gentilhomme cévenol et forçat pour la foi
Gaston Tournier 

Comment un gentilhomme protestant des Cévennes, François de Pelet, baron de Salgas (dont l'épouse est admirable également, Lucrèce de Salgas), a-t-il pu se retrouver au banc des forçats sur les galères royales de Louis XIV, malgré son rang ?


Compromis pendant la guerre des Camisards, accusé de les soutenir, il y reste enchaîné quatorze années, sans que la compassion de toute l'Europe ne puisse fléchir l'absolutisme et l'intolérance du Roi-Soleil.

Malgré une déchéance apparente, peu avant sa libération et son exil, il affirme avec sérénité en 1714 :"Je vis parmi les brigands mais mon Sauveur a expiré entre deux voleurs".

Gaston Tournier fait revivre pour nous cette histoire vraie, établie sur de nombreux documents, lettres et sources largement cités.


Editeur : Edipro. 174 pages. 2009.

Image (14 août 1716. Le Baron de Salgas)

Chargement en cours ...