17 juin 1933. Le scoutisme interdit par l’Allemagne nazie

publié le 17 June 2017 à 00h01 par José LONCKE
17 juin 1933. Le scoutisme interdit par l’Allemagne nazie
Dès avant leur prise du pouvoir en janvier 1933, la Jeunesse hitlérienne avait manifesté son hostilité au scoutisme, prétendant qu’elle seule pouvait représenter la jeunesse allemande. Le 17 juin 1933, le Großdeutche Bund, fédération d’un grand nombre de mouvement de jeunes dont une dizaine de mouvements scouts était interdite. Le 26 mai 1934, un décret interdisait la Reichschaft deutscher Pfadfinder, fédération d’autres mouvements scouts. Le décret affirmait que cette fédération « était devenue un lieu de refuge des jeunes, ennemis du nouvel état ». En 2000, est paru en Grande-Bretagne le livre » Invasion 1940 « The Nazi Invasion Plan for Britain ».

Cet ouvrage universitaire publie la traduction en anglais d’un extraordinaire document nazi : L’Informationsheft Groß Britannien. Ces document n’est ni plus ni moins que le plan à mettre en œuvre après l’invasion de la Grande-Bretagne prévue pour l’automne 1940. Celle-ci échoua à l’issue de la bataille d’Angleterre. L’aviation allemande ne pu s’assurer la maîtrise du ciel nécessaire pour le transport des troupes à débarquer pour l’invasion de la Grande-Bretagne.

L’intérêt du document pour l’histoire du scoutisme est la place importante que les nazis lui ont consacré et le sort réservé à Baden-Powell et à d’autres responsables importants du scoutisme. Sur la liste des 2830 personnalités à arrêter immédiatement en cas d’invasion, figure lord Robert Baden-Powell, ainsi que des membres du bureau international du scoutisme.

La partie de l’ouvrage nazi intitulé « Le système éducatif » comprend deux sous-parties : « les public schools », collèges privés britanniques où se forme l’élite dirigeante - Baden-Powell fut l’élève de l’une d’entre elles - et « Le mouvement scout international ». Ce texte montre que les nazis souhaitaient manifestement régler de vieux comptes avec le scoutisme. La lecture de ce texte, mélange de stupidités et d’informations très exactes, laisse songeur.

Les nazis considéraient donc que puisque BP avait été officier de renseignements dans l’armée britannique, les scouts qu’il avait créés en 1907 ne l’avaient été que dans un but d’espionnage au bénéfice de l’Angleterre ! Et les commissaires internationaux des différentes associations auraient eu pour seule mission de rédiger des rapports mensuels et trimestriels sur la situation politique économique et sociale de leur pays pour le bureau international du scoutisme.

Le passage consacré au scoutisme constitue aussi une illustration du racisme nazi : Martin, chef du Bureau international y est qualifié de « demi juif » … Ce manuel montre bien, à partir de l’exemple du scoutisme, la vision pervertie et délirante de la réalité qu’avaient les nazis, n’hésitant pas à transformer un mouvement international d’éducation en une officine d’espionnage évidemment dirigée par un Juif…

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...