2 juillet 1619. Mort d‘Olivier de Serres, le père de l‘agriculture française.

publié le 2 July 2020 à 00h01 par José LONCKE

2 juillet 1619.  Mort d‘Olivier de Serres (1539-1619), le père de l‘agriculture française.

2 juillet 1619.  Mort d‘Olivier de Serres, le père de l‘agriculture française.
Il applique sa devise Science, Expérience, Diligence, et il sort l‘agriculture de la routine et propage des méthodes nouvelles. Il est le créateur des prairies artificielles qui suppriment les jachères. Il attache son nom à la culture du mûrier et à l‘élevage du ver à soie, et ouvre la voie à la grande industrie lyonnaise et cévenole des soieries.

Il est un des premiers agronomes à parler de la pomme de terre (un autre protestant Clusius, sera le premier à la décrire scientifiquement),

« conquête plus précieuse que l‘or du Pérou ».

Il importe le maïs d‘Italie et le houblon d‘Angleterre.

Pour lutter contre la famine il prône l’autonomie alimentaire en évitant les gaspillages (compostage des déchets organiques) et en privilégiant une vie sobre et simple.


L’extrême propreté des opérations qui se déroulent à la laiterie, à la cave de vinification, au traitement des viandes, à la cuisine est une obsession : il jette les bases de l’hygiène moderne.

Après quarante ans de pratique et d‘expériences, il publie une monumentale encyclopédie rurale,

"Le Théâtre d‘agriculture et Mesnage des champs".

Il choisit d’écrire dans une langue française savoureuse, enrichie de mots nouveaux qu’il puise dans son imagination : olivette, bette-rave, artichaudière, palissade, œillet de poète, petit-pois, etc.
Un semeur de nouveautés, même lexicales !


Nourri des Saintes Écritures, il souhaite au bon ménager

„d‘être bien marié et accompagné d‘une sage et vertueuse femme, pour faire leurs communes affaires avec parfaite amitié et bonne intelligence. Et si une telle lui est donnée de Dieu, que celle qui est décrite par Salomon, il se pourra dire heureux et se vanter d‘avoir rencontré un bon trésor.“


En mars 2012, le ministre de la Culture attribue au domaine du Pradel-Olivier de Serres le label « Maison des illustres » qui consacre des lieux où des personnes se sont illustrées dans l’histoire.

Source : Gilles Taulemesse, Olivier de Serres, le premier agronome des temps modernes, Historia n° 795,


 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...