20 mai 1527. L‘anabaptiste Michaël Sattler

20 mai 1527, exécution de l‘anabaptiste Michaël Sattler (v1490-1527) sur le bûcher. 

Michaël Sattler naquit, probablement en 1490, à Stauffen, dans ce qui est aujourd’hui l’Allemagne, au Sud de Fribourg-en-Brisgau. Il entra au monastère bénédictin de Saint-Pierre, dans la Forêt Noire, mais il quitta la vie monastique, « répondant à un appel de Dieu ».  

Peu de temps après, il se maria avec Margaretha, une ancienne béguine.

ensuite, on le retrouve à Zurich, associé aux anabaptistes. En novembre 1525, à l’occasion d’un débat public avec les partisans de Zwingli, il fut arrêté à Zurich avec Grebel, Mantz et d’autres anabaptistes qui avaient été « rebaptisés » récemment, comme cela avait commencé à se faire depuis le début de l’année. Il fut ensuite expulsé.

Infatigable à prêcher la Parole de Dieu en diverses contrées, il se rendit à Strasbourg et en Wurtemberg, Au cours de son séjour à Strasbourg, il eut un désaccord théologique avec Capiton et Bucer, mais, contrairement à ce qui s’était passé en Suisse, ce désaccord ne brisa pas l’amitié fraternelle entre ces hommes.

Le 24 février 1527, Sattler participa à un rassemblement anabaptiste à Schleitheim (Suisse) où il fut le principal auteur de l’ « Entente Fraternelle », document considéré comme la première confession de foi anabaptiste.

Selon la confession de Schleitheim sept traits de la théologie illustrent l'anabaptisme :
-Le baptême est réservé aux consentants de la foi, c'est-à-dire aux adultes sûrs de la rédemption et qui veulent vivre dans la fidélité au message du Christ.
-La cène n'est que symbolique. C'est une cérémonie du souvenir faite avec du pain sans levain et du vin mais il n'y a ni consubstantiation ni transsubstantiation.
-Le pasteur est élu librement par la communauté et n'est pas investi du sacerdoce.
-Sont exclus de la cène tous les fidèles tombés dans l'erreur ou le péché.
-La séparation du monde est totale aussi bien religieusement que politiquement. Il s'agit de se séparer de toutes les institutions qui ne sont pas dans l'Évangile.
-Un anabaptiste ne peut pas remplir de charge civile (droit de glaive).
-Il ne doit jamais prêter serment.

Il se rendit ensuite à Horb, dans le Wurtemberg autrichien et catholique, où il fut arrêté, avec sa femme. Emprisonné au château de Binsforf, il écrivit des mots d’encouragement à la communauté anabaptiste de Horb. Le 17 mai 1527, il fui jugé avec d’autres anabaptistes prisonniers à Rottenburg. Considéré comme le porte-parole du groupe, il fut condamné. Le 20 mai, il fut torturé, on lui coupa la langue et il fut conduit au bûcher (châtiment classique pour les hérétiques). Trois jours plus tard, sa femme fut noyée dans le Neckar.


Image (20 mai 1527. L‘anabaptiste Michaël Sattler )

Michaël Sattler prêchant dans les bois

 

Cantique attribué à Michaël Sattler : Hymne d’adieu

Puisque maintenant il faut que nous nous quittions,
Que Dieu veuille nous accompagner,
Chacun à sa place !
Là, vous voulez vous soucier avec zèle
De manifester votre vie
En conformité avec le contenu de la Parole de Dieu.

C’est ceci que nous devrions exiger,
Et ne pas nous laisser aller ;
La fin s’approche rapidement.
Nous ne connaissons pas le lendemain,
Pour cela soyez attentifs,
Le danger a de multiples aspects.

Examinez bien toutes choses
Car le Seigneur nous a demandé de veiller,
D’être prêts en tout temps :
Car s’il nous trouvait
Dans l’assoupissement et dans le péché,
Nous le regretterions.

C’est pourquoi armez-vous à temps,
Et évitez tous péchés ;
Vivant dans la justice,
Car veillez authentiquement, c’est cela,
Ce qui est utile, pour ce dont nous parlons
Et pour la félicité éternelle.

Sur ce, soyez recommandés à (la grâce de) Dieu
Qu’il veuille tous nous chercher,
Et que par sa seule grâce,
Il nous relève pour la joie éternelle,
Afin qu’après cette vie
Nous n’éprouvions pas la souffrance de l’enfer.

Voici finalement mon désir,
Souvenez-vous de moi dans le Seigneur,
Comme moi aussi je suis enclin à le faire :
Maintenant soyez tous vigilants ensemble,
Par Jésus-Christ. Amen
Je vous quitte.

Chargement en cours ...