21 mai 1738. La conversion de Charles Wesley

publié le 21 May 2018 à 00h01 par José LONCKE

Charles Wesley

21 mai 1738. La conversion de Charles Wesley
 
Les frères John (1703-1791) et Charles Wesley (1707-1788)  ont été à la base du réveil en Angleterre au 18ème  siècle. Charles fait une expérience de conversion le 21 mai 1738, suite à une maladie. Alors qu’il était malade d’une pleurésie, il entendit une voix lui dire :


-« Au Nom de Jésus de Nazareth, lève-toi et crois, et tu seras guéris de tes infirmités ».
-« Je crois, je crois » s’entendit-il répondre.

John a une expérience du même ordre trois jours plus tard.
Une année plus tard, il écrivit pour commémorer l’anniversaire de sa conversion, le célèbre cantique : Glory to God, and praise, and love (1739).

Tout ce signifie le mot « conversion » pour le croyant y a trouvé son expression la plus forte :

Glory to God, and praise and love
Gloire à Dieu, Louange, Amour…

Sudden expired the legal strife;
’Twas then I ceased to grieve;
My second, real, living life
I then began to live.
Le combat sous la Loi prit fin soudainement,
Et je cessai alors de gémir,
Ma seconde vie, la réelle, la vivante,
Je commençai alors à la vivre.

Then with my heart I first believed,
Believed with faith Divine,
Power with the Holy Ghost received
To call the Saviour mine.
Alors de tout mon cœur pour la première fois, je crus,
Je crus de la foi divine,
Je reçus avec le Saint-Esprit le pouvoir
D’appeler mien le Sauveur.

I felt my Lord’s atoning blood
Close to my soul applied;
Me, me He loved—the Son of God,
For me, for me, He died!
Je sentis le Sang expiatoire de mon Seigneur
Directement appliqué à mon âme ;
Il m’aimait, moi, moi, le Fils de Dieu ;
Pour moi, pour moi, il était mort.

He breaks the power of cancell’d sin,
He sets the prisoner free;
His blood can make the foulest clean,
His blood avail’d for me.
...il brise le pouvoir du péché supprimé,
Il met le prisonnier au large ;
Son sang peut purifier le plus souillé,
Son sang a prévalu pour moi.

He speaks; and, listening to His voice,
New life the dead receive,
The mournful, broken hearts rejoice,
The humble poor believe…
Il parle et, entendant  sa voix,
Les morts reçoivent la vie nouvelle,
Les cœurs contrits et brisés se réjouissent,
Les humbles pauvres croient...


John était le meilleur prédicateur, mais Charles fut le plus éloquent compositeur d'hymnes. Il en a écrit plus de 6000.

Leur première chapelle était autrefois une fonderie désaffectée. Le cantique Christ the Lord is risen today (Aujourd’hui le Christ est vivant) a été écrit en 1739 pour le premier culte à cette chapelle, un an seulement après la conversion de Charles.

…Vain the stone, the watch, the seal, Alleluia!
Christ hath burst the gates of hell, Alleluia!
Death in vain forbids His rise, Alleluia!
Christ hath opened paradise, Alleluia!
Les soldats, le sceau, la pierre, Alléluia !
N’ont pu le garder en terre : Alléluia !
Et c’est pour nous qu’aujourd’hui, Alléluia !
Le ciel s’ouvre devant lui ! Alléluia !

Lives again our glorious King, Alleluia!
Where, O death, is now thy sting? Alleluia!
Once He died our souls to save, Alleluia!
Where thy victory, O grave? Alleluia!
Il vit, notre roi de gloire ! Alléluia !
Sépulcre, où est ta victoire ? Alléluia !
Il a détruit sans effort, Alléluia !
La puissance de la mort. Alléluia !

Hymns of praise then let us sing, Alleluia!
Unto Christ, our heavenly King, Alleluia!
Who endured the cross and grave, Alleluia!
Sinners to redeem and save. Alleluia!
Que s’élève notre voix,
Chantant ce céleste roi,
Qui souffrit mort et tombeau,
En portant tous nos fardeaux.

But the pains that He endured, Alleluia!
Our salvation have procured, Alleluia!
Now above the sky He’s King, Alleluia!
Where the angels ever sing. Alleluia!
Par la peine qu’il subit,
Nos péchés nous sont remis,
Nous avons auprès de Dieu,
Un défenseur dans les cieux.


Les hymnes de Charles Wesley apporteront une tonalité intensivement personnelle à l’expression de la loi la plus jubilante, qui les rendra plus influentes encore que la prédication de son frère John.
Il faut au moins citer Jesus, lover of my soul, où la foi qui justifie le pécheur s’est traduite mieux que jamais, avec l’intense amour pour le Christ et le désir ardent de la sanctification effective qu’elle entraine.

Jesus, lover of my soul,
Let me to Thy bosom fly,

Jésus amant de mon âme
Que je fuie vers ton sein...

Thou, O Christ, art all I want,
More than all in Thee I find;
Raise the fallen, cheer the faint,
Heal the sick, and lead the blind.
Just and holy is Thy Name,
Source of all true righteousness;
Thou art evermore the same,
Thou art full of truth and grace.
Tu es, ô Christ tout ce qu’il me faut :
Relève les déchus, réconforte les défaillants,
Guéris les malades et conduis les aveugles.
Ton nom est juste et saint,
Je ne suis qu’injustice ;
Je suis faux et plein de péché,
Tu es plein de vérité et de grâce.

Plenteous grace with Thee is found,
Grace to cover all my sin;
Let the healing streams abound;
Make and keep me pure within.
Thou of life the fountain art,
Freely let me take of Thee;
Spring Thou up within my heart;
Rise to all eternity.
Une grâce abondante se trouve auprès de toi,
Capable de couvrir tout mon péché.
Que le fleuve salutaire abonde :
Rends-moi et garde-moi intérieurement pur.
Tu es la source de vie :
Que j’y puise librement ;
Jaillis toi-même dans mon cœur,
Monte jusqu’à l’éternité.

 

Source :

Louis Bouyer, La spiritualité Protestanteet anglicane, Aubier, p 261-264.

Alléluia 34-16

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...