23 octobre 1665, Louis XIV crée la Manufacture royale des grandes glaces.

publié le 23 October 2019 à 00h01 par José LONCKE

En 1702, la manufacture royale des glaces a subi de nombreuses faillites spectaculaires. C’est une mauvaise affaire. Aussi le gouvernement de Louis XIV a-t-il l’idée lumineuse d’échanger une autorisation d’achat de blé en France contre la participation des banquiers genevois à la création d’une nouvelle compagnie.

23 octobre 1665, Louis XIV crée la Manufacture royale des grandes glaces.

Aussitôt dit, aussitôt fait. La majorité du capital de la nouvelle compagnie est souscrit par des banquiers parisiens d‘origine protestante et par un banquier genevois Jacques Buisson, associé de la maison genevoise "Antoine Saladin et Fils", illustre nom de la banque protestante, issue elle-même, du refuge huguenot français du 17ème siècle.

Étrange montage financier, entre Louis XIV et des protestants, quelques années seulement après la Révocation de l‘Édit de Nantes! C‘est stricto sensu de cette Compagnie de 1702, dite Dagincourt (c‘est l‘homme de paille de Buisson dans bien des affaires) que procède juridiquement l‘actuelle Compagnie de Saint-Gobain.

Car ce qui devait être une mauvaise affaire pour les genevois se révèlera être l‘occasion du sauvetage définitif de la manufacture !

Les nouveaux administrateurs sont certes familiers des règles comptables, des problèmes d‘inventaires, des fonds de roulement, dont la méconnaissance avait causé la perte des sociétés précédentes. Mais on peut penser aussi que les changements dans les règles de gestion n’expliquent pas tout.  On peut y voir « clin d‘œil de la Providence »...

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...