25 avril 1839. Samuel Stone et le cantique " Le seul fondement de l'Eglise"

publié le 25 April 2019 à 00h01 par José LONCKE

25 avril 1839. Samuel Stone et le cantique " Le seul fondement de l'Eglise"

Samuel John Stone  (1839-1900) est né le 25 avril 1839. C'est un poète anglais, auteur de cantiques et pasteur de l'Église anglicane.

 

Les cantiques sont un puissant moyen d’enseignement. Les mélodies, les rythmes, les rimes, qui caractérisent les cantiques en facilitent la mémorisation.

 

Tout au long de l’histoire, on a utilisé des cantiques pour enseigner le peuple de Dieu. Nous pouvons le voir dès Exode 15 où Moïse fait chanter un cantique après la traversée de la mer Rouge. Il a ainsi donné un enseignement sur la personne de  Dieu, révélée dans la délivrance de son peuple. Dans le Nouveau Testament, nous rencontrons des vérités simples mais importantes dans les premiers hymnes chrétiens (Philippiens 2).

 

Le pasteur Samuel John Stone était bien conscient de l'efficacité du chant quand il a écrit et publié "Lyra Fidelium" en 1866. En tant que pasteur de la petite ville de Windsor, en Angleterre, il savait que ses paroissiens avaient l'habitude d'utiliser le symbole des apôtres dans leurs prières personnelles. Mais il craignait que nombre d'entre eux ne comprenaient pas le sens de ce qu'ils disaient. Les textes étaient trop académiques, déconnectés de la vie et sans ferveur.

 

Stone était également préoccupé par la multiplication des défis auxquels le christianisme de son époque devait faire face, spécialement au sein de la communion anglicane. Ainsi, Mgr John Colenso, évêque de Natal, en Afrique du Sud, avait  estimé que l'Ancien Testament était une fiction et enseignait que tout le monde serait sauvé. Il avait également permis la polygamie dans sa paroisse africaine. Stone a soutenu l'évêque Robert Gray, du Cap, qui avait  destitué Colenso. Des échos à ce genre de conflit sont présents dans l'hymne.

 

C’est dans ce contexte que Stone a écrit "Lyra Fidelium", qui consistait en douze cantiques, un pour chaque article du Symbole des Apôtres. Dans chaque cantique, il a inclus un « résumé des vérités confessées », ainsi qu'une liste des passages de la Bible qui les soutiennent. "Le seul fondement de l'Église" est le cantique qu'il a écrit pour l'article 9 du Credo, qui affirme sa croyance en "la sainte église universelle" et "la communion des saints".

 

Le grand succès de ce cantique est du sans doute aux nombreuses doctrines qu’il rappelle avec délicatesse, ainsi qu'à son utilisation des mots et des concepts de l’Écriture pour les exprimer.

Il contient un enseignement complet concernant l'Eglise : son origine divine, son universalité, son apostolicité, son unité essentielle, son orthodoxie, le fait qu'elle est un moyen de grâce, sa communion avec Dieu, son militantisme et son triomphe final.

 

1 Le seul fondement de l’Église

c'est Jésus Christ son Seigneur !

Elle est sa nouvelle création

Par l'eau, par la parole.

Il est descendu du ciel pour  la chercher

et en faire sa sainte épouse;

Par son propre sang, il l'a rachetée

Et pour sa vie, il mourut.

 

 

2 Elue de toutes les nations,

Pourtant, unie sur toute la terre;

Sa charte du salut, un Seigneur,

une foi, une naissance ;

Elle bénit le seul saint nom,

Elle se nourrit d'une seule sainte nourriture,

Vers une seule espérance elle avance,

constamment revêtue de toutes grâces.

 

 

3 L'Église ne périra jamais!

Son cher seigneur pour la défendre,

la guider, la soutenir et la chérir,

est avec elle jusqu'à la fin :

Bien que certains la détestent,

Et qu'il y ait en son sein bien de faux fils,

qui contre elle agissent en ennemis et traîtres,

Elle prévaudra toujours.


4. Par un mépris étrange

Nous la voyons opprimée,

divisée par les schismes,

dans la détresse à cause des hérésies,

Pourtant, les saints gardent  leur vigilance,

Leur cri monte: "Combien de temps encore ?" (Psaume 13: 1; Apocalypse 6. 9-13)

Et bientôt après la nuit des pleurs

Sera le matin de la jubilation. (Psaume 30: 5)

 

5 Dans la peine et la persécution,

le tumulte de sa guerre,

Elle attend l'accomplissement final,

la paix pour toujours ;

alors ses yeux qui aspirent à voir

seront réjouis

par la vision glorieuse

alors la grande Église au repos

Sera victorieuse.

 

6 Elle est déjà sur terre unie

Avec un Dieu, un en trois personnes,

Et par un grand mystère en communion spirituelle

Avec ceux qui se reposent déjà de leurs travaux,

Avec tous ses fils et filles

Qui, dans la main du maître

sont conduit au travers des eaux de la mort,

et se reposent en terre d'Eden.

 

7 O qu'ils sont heureux et saints !

Seigneur, accorde-nous la grâce

de pouvoir comme ces cœurs humbles et doux,

Etre là haut pour demeurer avec toi:

Là, au-delà de la limite des montagnes,

se trouve dans la douce vallée la mariée

qui avec toi près des fontaines de la vie

Pour toujours doit demeurer !

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...