25 septembre 1909. Gábor Sztehlo et « la République des enfants »

publié le 25 September 2020 à 00h01 par José LONCKE

25 septembre 1909. Gábor Sztehlo et « la République des enfants »

Gábor Sztehlo (1909-1974), né le 25 septembre 1909 à Budapest, est un pasteur luthérien hongrois. Il a sauvé plus de deux mille hongrois, dont quelques centaines d'enfants Juifs – pendant la Shoah au cours de la Seconde Guerre Mondiale.

De mars à octobre 1944 il entreprend avec le « Comité protestant du bon troupeau » d'organiser le sauvetage des enfants juifs abandonnés ou persécutés de Budapest et de les cacher dans des dizaines d'appartements ou abris. Tous les refuges ayant souffert des combats entre l'armée rouge et les troupes allemandes, il décide de protéger chez lui 33 enfants juifs pendant trois semaines. En février 1945 à la libération de la Hongrie il remet les enfants à leurs familles ou à des organisations de bienfaisance. Environ 1700 enfants juifs de Budapest purent ainsi être sauvés.

Mais beaucoup restent orphelins, formant des bandes d'enfants sans-abris à Budapest, et au printemps 1945 Sztehlo, qui avait souvent mentionné pendant la guerre son idée de créer un « État des enfants » pour les orphelins, se voit confier plusieurs centaines d'enfants que les orphelinats débordés ne peuvent accueillir. Un membre de la famille de Manfréd Weiss (1857-1922), le fondateur des aciéries près de Budapest, lui propose ses villas alors abandonnées, et c'est ainsi que Sztehlo y fonde Gaudiopolis, la « ville de la joie ». Cette « république des enfants » était une société au fonctionnement autonome, avec éducation, liberté religieuse, travail organisé mais non obligatoire, ateliers d'artisanat et production de fruits ; elle avait comme monnaie le « dollar Gapo » qui valait constamment un ticket de tramway et qui pouvait être changé en nourriture ; il y avait même une constitution et des lois, menteurs et voleurs pouvant être exclus. Elle n'était soutenue ni par l'Église ni par l'État, mais bénéficiait de l'aide de la Crois-Rouge et a pu subsister jusqu'à sa dissolution en 1950.


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...