28 août 1963. « I have a dream » de Martin Luther King.

Image (28 août 1963. « I have a dream » de Martin Luther King. )

28 août 1963. « I have a dream » de Martin Luther King.

Il y a 52 ans… 1963, Martin Luther King,
Le 28 août 1963, Martin Luther King prononce le discours qui le rendra célèbre dans le monde entier. Il déclare devant le mémorial de Lincoln : « Je fais un rêve ! Et ce rêve, c’est qu’un jour tous les hommes se lèveront et comprendront enfin qu’ils sont faits pour vivre ensemble comme des frères… ».
 Prix nobel de la paix en 1964, cet apôtre de la non-violence a poursuivi toute sa vie sa lutte contre les injustices, les inégalités, la haine... Il a beaucoup gêné. Il l’a payé de sa vie.

Succès et disgrâce
Consacré « homme de l’année », King fait en janvier 1965 la couverture de l’hebdomadaire Time. King poursuit inlassablement son combat. Il s’attaque à la ségrégation à St Augustine en Floride, il est arrêté et incarcéré dans la ville qui n’est autre que le bastion du Ku Klux Klan.
1965 : aux côtés d’autres organisations, le jeune Prix Nobel s’engage pour la revalorisation du droit de vote des Noirs. À
cette occasion, il conduit notamment une marche baptisée « Marche pour la liberté» de Selma à Montgomery sur une distance de 110 km. C’est une réussite : 3.000 personnes partent sous la protection de l’armée. Ils sont 30.000 à l’arrivée.
King prend position contre la guerre du Vietnam. À partir de là, il devient persona non grata à la Maison Blanche.
1968 : King dirige une marche de 6.000 personnes en soutien aux éboueurs en grève à Memphis. Il meurt le 4 avril assassiné sur le balcon du Motel Lorraine à Memphis dans le Tennessee. Ses funérailles ont lieu à Atlanta devant 100.000 personnes.

Poursuivre le rêve
A l'occasion du cinquantenaire de I have a dream, le magazine Croire & Vivre a consacré, dans une édition spéciale de 32 pages, son numéro 119 de septembre au pasteur baptiste Martin Luther King. Il restera d'actualité pendant longtemps.

Chargement en cours ...