29 mai 1794. Emilie Mallet-Oberkampf, "la mère des pauvres"

29 mai 1794. Naissance d’Emilie Mallet-Oberkampf

Emilie Mallet, née Oberkampf (1794-1856), était la fille de Christophe Oberkampf, le célèbre industriel qui a introduit en France l'industrie des toiles peintes.  Elle naquit à Jouy, près de Versailles, le 29 mai 1794, et fut mariée en 1812 à Jules Mallet, banquier et régent de la banque de France. Comme son père et comme son mari, elle était protestante, et la plus grande partie de sa vie fut consacrée à des œuvres de charité et d'éducation populaire. 

En 1832, lors de la première invasion du choléra à Paris, « on la vit transformer en ambulance un hôtel vaste et salubre, et là servir les malades, exhorter les mourants, consoler les désespérés » ; une médaille lui fut offerte alors par la Ville de Paris en témoignage d'admiration. 

Elle accueille  Elisabeth Fry à Paris (janvier 1838, mars 1839, mai 1843). Elle organise un comité de visiteuses de prison qui deviendra l’œuvre protestante des prisons de femmes (1839). Elle favorise le développement de l'œuvre des Diaconesses qui accueille les anciennes détenues

En 1841, en vue de la protection des délinquantes sorties de prison et souhaitant la création de sœurs de la charité protestantes, elle aide à la fondation de la Maison des diaconesses (Diaconesses de Reuilly 95 rue de Reuilly) créée par Caroline Malvesin et Antoine Vermeil. 

Malgré une certaine opposition au sein du protestantisme, l’œuvre allait se développer rapidement, rue de Reuilly : noviciat et école d’infirmière, maison de santé, pavillon de chirurgie, maternité, dispensaire. 

Emilie Mallet  créé en 1826 sur le modèle anglais des « Infants school » les premières « salles d'asile », futures écoles maternelles qui accueillent les enfants de 2 à 6 ans - principalement issus de milieu ouvrier. Elle obtient de Guizot l'inscription des salles d'asile comme première étape de la scolarisation dans la circulaire d'application de sa loi de 1833. La famille Mallet a financièrement participé à l'essor des salles d'asile et des crèches.

En 1847 elle fonde avec les pasteurs Louis Meyer et Louis Vallette « l'œuvre évangélique du Quartier St Marcel » (vaste école s'installa alors, qui pouvait accueillir 500 enfants,  salle d’asile et école normale). L’œuvre, située au 19 rue Tournefort, n’ayant pas d'accès sur la Mouffetard, grande artère de ce quartier populaire, on  acheta donc la maison du 44 de la rue Mouffetard, derrière celle de la rue Tournefort (19 rue Tournefort : Œuvre Saint-Marcel). Celle qu'on appelait « la mère des pauvres » est morte à Cauterets le 11 septembre 1856. 

Image (29 mai 1794. Emilie Mallet-Oberkampf,

Chargement en cours ...