31 octobre 1878. Hansen, les temples, et le kiosque biblique

publié le 31 October 2016 à 00h01 par José LONCKE
31 octobre 1878. William Hansen, les temples et le kiosque biblique de l’exposition universelle de Paris

L’architecte W. Hansen construit le pavillon de la société biblique britannique et étrangère pour l'Exposition universelle de 1878. C’est la troisième Exposition universelle de Paris (une première exposition se tient à Paris en 1855, puis en 1867, 1878, 1889 et 1900. Elle a lieu du 1er mai au 31 octobre 1878 sur le Champ de Mars. Au 19ème siècle, les expositions universelles, vitrines du commerce, de l’industrie et des arts, attirent des millions de visiteurs. Pour l’Exposition universelle de 1867 (52 000 exposants), la Société biblique de France, d’entente avec la société biblique britannique, fait ériger un kiosque biblique au Champ-de-Mars. Durant 7 mois, deux millions d’extraits bibliques en 16 langues et des milliers de bibles en français sont vendues. L’expérience est renouvelée à l’exposition de 1878. La Société biblique protestante de Paris y présentera également, dans l’espace des sociétés savantes, une collection de Bibles anciennes.

« Description de la vitrine de la LA SOCIÉTÉ BIBLIQUE (texte de 1878)»
« Puisque nous commençons par les choses curieuses, singulières ou intéressantes à divers titres, examinons tout de suite la vitrine de la Société biblique, britannique et étrangère. Cette Société fait de la propagande religieuse, mais avec une modestie, une discrétion charmantes. Dans des boîtes fixées en plusieurs endroits à la plinthe de la vitrine, on a placé des brochures miniatures qui contiennent des histoires édifiantes. Sur une table, des évangiles, et, au-dessus, cet écriteau : — « prenez, c’est gratuit. » L’origine de cette société remonte à 1802, et le promoteur de sa fondation fut le pasteur Charles, de Bala, dans le pays de Galles. Aujourd’hui la société-mère compte en Angleterre seulement 4,496 sociétés auxiliaires et 120 dans les colonies. Propager la Bible, prêcher aux hommes l’amour du prochain et la pratique de la charité, voilà à quoi travaillent ces laïques qui se font volontairement les auxiliaires des missions. La société a fait traduire la Bible en 215 langues. Voulez-vous maintenant avoir une idée-des dépenses que cette propagande occasionne à la société : En 1803, elle dépensait 11,407 fr. 70'c. pour répandre 8,000 exemplaires; en 1876, elle a dépensé 3,310,213 fr. 10, pour 2,670,742 exemplaires; et, en 1877, 3,746,647 fr. 60, pour la distribution de 2,943,397 exemplaires . Dernier détail : — sur le théâtre de la guerre d’Orient, la société a répandu 160,012 exemplaires".

Toujours à l’occasion de l’Exposition de Paris de 1878, le Comité de Genève de la société pour l’observation du dimanche, fait distribuer 35 000 exemplaires de la brochure de Lombard, Le Dimanche et la société – brochure qui aurait déjà été répandue à 60 000 exemplaires auparavant.

Hansen construit également le Temple de l'église protestante baptiste du 48 rue de Lille, à Paris. Le Temple admirablement situé, à deux pas du Louvre et des Tuileries est inauguré le 14 septembre 1873. La chapelle, construite à l'étage, utilise des supports de métal très minces. Hansen adopta une technique novatrice. En revanche il choisit le style gothique dans le traitement de la façade lui donnant une apparence d’église aisément reconnaissable par le passant. L’édifice est doté d’une capacité de 700 places.

Hansen construit le Temple de l’Étoile, est construit en 1874, en style néo-gothique anglican par le pasteur Eugène Bersier pour donner un lieu de culte protestant à ce quartier alors nouvellement construit. Les plans sont de l'architecte suédois Hansen. La nouvelle église fut ouverte le 29 novembre 1874 par un culte solennel où officiaient les pasteurs Durand-Dassier, Edmond de Pressensé et Roger Hollard. Texte : « Allez, et enseignez toutes les nations ».

Hansen construit au 153 avenue Ledru-Rollin, l'ancien Temple protestant (1882). Ce temple aujourd’hui désaffecté possède un avant-corps en légère saillie, surmonté d'un fronton sculpté représentant une Bible ouverte. Le bâtiment est inscrit sur la liste des Protections patrimoniales du 11e arrondissement.


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...