Dieu a renversé toutes mes valeurs

Complet Témoignage

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Je suis issue d’une famille paysanne très modeste dans le sud de la Chine. En 2008, je suis passée, presque d’un seul coup, de la rizière à la prestigieuse Sorbonne à Paris. Imaginez ma satisfaction ! Cependant, je véhiculais un fort sentiment d’insécurité et d’infériorité. Par quel bout assimiler la culture occidentale et comment m’approprier les méthodes du travail scientifique ?

À la recherche de repères

Je m’interrogeais sur le pourquoi et le comment de ce que j’avais vécu. Je me demandais qui j’étais au plus profond de moi, quel était le sens de ce que je faisais. Les recours à des pratiques spirituelles m’ont aidée à trouver un certain équilibre apparent. Quant au christianisme, malgré la Bible que m’avait offerte une amie, je ne savais pas quoi en faire. La foi chrétienne était exclue de mon champ de vision. Sa dimension transcendantale me dépassait. Il me paraissait presque honteux, pour des personnes cultivées et raisonnables, de croire en Dieu. Ma résistance était aussi due au lien suspect du christianisme avec l’impérialisme occidental, sans parler des guerres de religion.

Ma première prière

En 2017, je me trouvais aux États-Unis dans le cadre de mes études. C’est à ce moment que, d’une façon surprenante, Dieu a commencé à se révéler à moi. Tout a débuté par une conférence : « Est-ce que la science a désapprouvé l’existence de Dieu ? » Je me souviens avoir murmuré cette parole : « Si tu cherches, tu trouveras, et si tu frappes, la porte te sera ouverte. »
C’est alors que j’ai prié. Une étonnante chaleur a traversé mon dos. J’avais des larmes aux yeux. C’est ainsi que Dieu, le Tout-Puissant, m’a attirée à lui. J’ai entendu raisonner en moi cette parole qui m’a fait frissonner : « Rentre à la maison, la lumière est toujours allumée pour toi. »

Tomber les masquesMasque

Le cri de Jésus : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive » m’a fait comprendre que notre vide spirituel ne peut être rempli que par lui. Je n’éprouvais plus cette obsession de vouloir me comparer aux autres. Dans les deux mois qui ont suivi, mon masque a continué de se fissurer à sa lumière. Derrière l’impression de droiture que j’inspirais, je voyais mon vrai visage, et percevais l’obscurité dans laquelle je menais ma vie. Je pleurais à chaudes larmes devant celui qui, plein d’amour et de grâce, connaît notre cœur et toutes nos pensées. Très vite et avec joie, j’ai compris que ma nature ancienne était morte, parce que le plein pardon de mes péchés est accompli par la vie, la mort et la résurrection de notre Sauveur Jésus-Christ. Je me suis fait baptiser le 20 août, quatre mois après la première prière de ma vie.

Apprendre et désapprendre

De retour des États-Unis, j’ai réalisé que tout marche à l’envers dans le Royaume de Dieu : le Fils de Dieu est venu pour servir au lieu d’être servi ; le pardon et le salut viennent par sa grâce seule, sans aucun mérite ; c’est lorsque nous sommes humbles et faibles que nous sommes forts, etc. À travers ces vérités qui vont à l’encontre des valeurs du monde, je regarde en face l’orgueil humain et la culture basée sur le rendement et la performance, les sources principales de notre souffrance.
Cette nouvelle vision des choses bouleverse ma manière de penser et d’être. Parce que le pardon m’est donné par la grâce, je me surprends à pardonner à ceux qui m’ont fait du tort. Et parce que Dieu m’aime, et que Christ s’est laissé crucifier lorsque j’étais dans mon péché, je ne peux plus me permettre de critiquer le fétu de paille dans l’œil de mon prochain ; je dois d’abord voir la poutre dans le mien.
Mes relations avec mon entourage ont changé et se transforment silencieusement. Et les tensions interpersonnelles disparaissent et sont remplacées par de la compassion envers les autres.

C’est pour vous aussi

La recherche scientifique nous impose de prendre du recul. Il n’en est pas de même pour la foi. La foi est une expérience vécue, intime et personnelle avec notre Père éternel en Christ. C’est seulement lorsque notre relation avec Dieu est rétablie que nos relations avec nos semblables peuvent s’épanouir pleinement.
Voyez donc et attrapez cette corde qu’il vous tend, vous qui êtes au fond du puits.

Auteurs
Caixia TAN

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Vous aimerez aussi

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...