8 mai 1981. L’auteur de best-sellers et le Christ

publié le 8 May 2020 à 00h01 par José LONCKE

Ancien avocat, romancier numéro un aux Etats-Unis,  l’écrivain américain John Grisham (né le 8 février 1955) est l’un des auteurs les plus lus dans le monde. Ses livres sont traduits en 29 langues. Le 8 mai 1981, il se marie avec Renee Jones et la couple a deux enfants, Ty et Shea.

8 mai 1981. L’auteur de best-sellers et le Christ

En langue française on lire : La Firme,  L’affaire Pélican, Le Client, Le Maître du Jeu, Non coupable, Le Testament…
Derrière les intrigues bien ficelées, notre auteur laisse percer ses convictions profondes : le combat contre la peine de mort, le respect de l’environnement… Il a également des convictions chrétiennes :

« … Je suis un chrétien qui écrit de la littérature populaire, je n’écris pas de la littérature chrétienne… Cette capacité que je peux avoir à raconter des histoires est un don de Dieu ».


Ailleurs il parle de ses racines religieuses dans les églises baptistes du sud des Etats-Unis :

« Chaque fois que nous déménagions la première chose que nous faisions, c’était de nous joindre à une église baptiste… »


Dans plusieurs de ses livres, il n’hésite pas à décrire les changements opérés par Dieu dans la vie de ceux qui se sont tournés vers Lui… A petites doses certainement… faciles à digérer, pour ne pas rebuter le lecteur moyen, qui achète surtout ses livres pour se distraire. Mais il réussit à présenter l’Evangile à des millions de lecteurs…

Voici un extrait du Couloir de la mort, un homme aux portes de la mort, accepte le Christ dans sa vie :

« Croyez-vous que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, qu’il est venu sur le terre, qu’il a mené une vie exempte de péché, qu’il a été persécuté, et qu’il est mort sur la croix afin de nous racheter ? Croyez-vous cela Sam ?
-Oui soupira-t-il.
-Qu’il est ressuscité des morts et qu’il est monté au ciel ?
-Oui
-et que par son entremise, vos péchés vous seront remis ? toutes les choses horribles qui ont pesé sur votre cœur vous sont maintenant pardonnées. Croyez-vous à tout cela Sam ?
-Oui, oh oui ! »

Dans un autre roman, Le testament il décrit un médecin missionnaire dans la jungle. A la fin de son livre, John Grisham, remercie, 

Carl King, mon ami missionnaire baptiste de
 Campo Grande, qui m’a emmené très loin au cœur de Pantanal brésilienne.

Rachel, ce médecin missionnaire, hérite de onze milliards de dollars, sur un dernier caprice de son père qu’elle connaît à peine. Du jour au lendemain, elle devient l’une des femmes les plus riches du monde. Comment réagira-t-elle quand elle l’apprendra ? Personne ne peut le dire…
Qui serait fou ou assez pur pour renoncez à une telle fortune ? Or ce testament, objet de toutes les convoitises, fascine tout le monde, sauf la principale intéressée : l’héritière. En voici quelques extraits :

Je ne veux pas de cet argent. L’argent ne signifie rien pour moi. J’ai travaillé aujourd’hui sans penser à l’argent. Je ferai la même chose demain, et le jour suivant. Vous, vous adorez l’argent… vous faîtes partie d’une culture qui l’idolâtre, où tout est mesuré par lui. C’est une religion…Avec le sexe et la célébrité.
C’est une bien triste culture. Les gens vivent dans la frénésie. Ils travaillent comme des forcenés pour gagner de l’argent afin d’acheter des choses pour impressionner les autres. On les juge sur ce qu’ils possèdent.

C’est facile à dire que l’on croit en Dieu… Mais parler est une chose et vivre en est une autre. Ce jeune estropié sous cet arbre, là, s’appelle Lako. Il a dix-sept ans, il est petit pour son âge et toujours malade. Sa mère m’a dit qu’il était né prématuré. Lako est le premier à attraper les maladies qui nous tombent dessus. Je doute qu’il atteigne la trentaine. Il s’en fiche. Il est devenu chrétien il y a plusieurs années, et il est le plus doux de tous les gens d’ici.  Il parle avec Dieu toute la journée. Là, il est probablement en train de prier. Il n’a pas de d’inquiétudes, pas de peurs. S’il a un problème, il va droit vers Dieu et il le  Lui confie… ce jeune Indien n’a rien sur cette terre, mais il engrange des richesses au paradis. Il sait que, quand il mourra, il passera l’éternité au paradis. Lako est un jeune homme très riche.

J’ai atteint une paix parfaite. Je me suis abandonné au Christ il y a quelques années et je vais là où Il me dit d’aller. Vous croyez que je suis seule, vous vous trompez. Il est avec moi à chaque pas. Il connaît mes pensées, mes besoins, et il enlève mes peurs et mes doutes. Je suis parfaitement et complètement en paix avec ce monde.

J’ai bu jusqu’à en mourir de la vodka bon marché, lui répond son interlocuteur. Je suis malade. C’est une maladie. Je l’ai admis de nombreuses fois devant de nombreux thérapeutes.
-L’avez-vous confessé à Dieu ?
-Je suis certain qu’Il est au courant.
-Bien évidemment. Mais Il ne vous aidera que si vous Le cherchez. Il est omnipotent, mais il faut aller vers Lui, en prière, dans un esprit d’humilité.
-Et que se passe-t-il ?
-Vos péchés seront pardonnés. Vos erreurs seront effacées. Vos dépendances vous seront enlevées. Le Seigneur vous pardonnera toutes vos transgressions, et vous deviendrez un nouveau croyant.
-Et mes problèmes avec le fisc ?
Cà ne réglera pas ce problème-là, mais vous aurez la force d’y faire face. Par la prière, vous pouvez vaincre n’importe quelle adversité.
-Je ne sais pas prier, dit-il.
Elle prit sa main et la serra avec fermeté.
-Fermez les yeux. Répétez après moi : Mon Dieu pardonnez-moi mes péchés et aidez-moi à pardonner à ceux qui ont péché contre moi…

La  mort ne me fait pas peur. Pour un chrétien, la mort est une récompense…

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...