19 avril 1849. Genoude et la Bible

publié le 19 April 2019 à 00h01 par José LONCKE
19 avril 1849. Genoude et la Bible
19 avril 1849. Genoude et la Bible
Durant la première partie du 19ème siècle, on ne peut guère signaler qu’une seule traduction vraiment nouvelle : celle que publie à partir de 1820 Antoine Eugène (plus tard l’abbé) de Genoude (1792-1849), mort à Hyères (Var) le 19 avril 1849. Elle obtint un immense succès, et une demi-douzaine de rééditions et valut à son auteur la faveur royale (de Louis XVIII).

Mais ce succès couronnait l’élégance du style, plus que l’exactitude de la traduction (Genoude qui ignorait l’hébreu a multiplié les contresens). Il atteste moins un retour à la Bible que le faible renouveau des études scripturaires au lendemain de la Révolution.

En 1837, Genoude offre en présent à Hélène de Mecklembourg-Schwerin (1814-1858), l’année de son mariage avec le duc d’Orléans et héritier du trône, un exemplaire sur papier de Chine relié par Libermann de son
« Leçons et modèles de littérature sacrée » (Paris, J. L’Henry et Cie, 1837).

Au centre de l’exemplaire, une inscription était frappée à l’or :
« à S. A. R. Mme Duchesse d’Orléans ».

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...