19 septembre 821. Théodulf d’Orléans chante en prison

publié le 19 September 2015 à 00h01 par José LONCKE

Theodulf d’Orléans (760-841) meurt dans sa prison d’Angers en 821. Il est l’auteur du  « Gloria, laus et honor tibi » (en français: À toi gloire, louange et honneur)

La tradition rapporte que Théodulf aurait chanté cet hymne le dimanche des Rameaux 821, alors que l’empereur Louis le Pieux  passait en procession sous la fenêtre de la cellule de sa prison à Angers. L’empereur en avurait été si ému qu'il aurait ordonné sa libération et son retour au siège épiscopal d'Orléans. Aujourd'hui les historiens s'accordent pour déclarer que Théodulf est bien mort en détention. Ce qui reste certain c’est qu’il ait écrit cet hymne alors qu’il se trouvait dans la prison d’Angers.
L’hymne s’inspire de Mathieu 21.1-16 et du Psaume 118.26.

Le texte en latin (avec traduction)

19 septembre 821. Théodulf d’Orléans chante en prison

Gloria, laus et honor tibi sit, Rex Christe, Redemptor:
Cui puerile decus promsit Hosanna pium.
À toi gloire louange et honneur, ô Christ Roi, Rédempteur ;
À toi les enfants chantaient avec amour: Hosanna !

Israel es tu Rex, Davidis et inclyta proles:
Nomine qui in Domini, Rex benedicte, venis.
D'Israël tu es Roi, de David tu es noble fils,
Et c'est toi, le Roi béni, qui viens au nom du Seigneur.

Cœtus in excelsis te laudat cælicus omnis,
Et mortalis homo, cuncta creata simul.
Tous ensemble te louent : tes armées au plus haut des cieux,
Ici l'homme mortel et chacune des créatures.

Plebs Hebræa tibi cum palmis obvia venit :
Cum prece, voto, hymnis, adsumus ecce tibi.
Le peuple hébreux vers toi s'est avancé avec des palmes,
Nous voici avec nos vœux, nos prières et nos chants.

Hi tibi passuro solvebant munia laudis:
Nos tibi regnanti pangimus ecce melos.
Quand tu allais souffrir, ils t'ont présenté leurs louanges ;
Maintenant que tu règnes, nous chantons en ton honneur.

Hi placuere tibi, placeat devotio nostra:
Rex bone, Rex clemens, cui bona cuncta placent.
Leur louange te plut ; que notre amour te plaise aussi,
Roi très bon, Roi clément, à qui plaît tout ce qui est bon.

Le texte a été traduit et utilisé dans différentes langues pour le jour des Rameaux. En anglais par John M. NEALE (1851, rév. 1982) : “All glory, laud (praise) and honour, to Thee (you) redeemer King”.
Le texte de Théodulf est repris dans Liturgies et Cantiques luthériens (n°387) et il existe une version en français, en 5 strophes, de Yves KÉLER (2008), mélodie: Württemberger Gesangbuch, (1784), forme tardive ELLACOMBE (1868) :

Version française : Honneur, gloire et louange

Ref. Honneur, louange et gloire Au Roi, au Rédempteur.
A Toi vont nos hommages: Hosanna au Sauveur!

1. Fils de David avance, Roi d’Israël vainqueur
Béni soit qui s'annonce dans le nom du Seigneur!
2. L'armée de tous les anges Te chante dans les cieux;
Joignons-y nos louanges, Et réndons gloire à Dieu.
3. La foule des disciples, des palmes plein les mains
T'acclame par ses hymnes tout au long du chemin.
4. Seigneur, Dieu magnifique, Rempli de compassion
Ils chantent leurs cantiques: Bientôt vient ta passion.
5. Ô source de lumière, De grâce dans nos coeurs,
Exauce nos prières, Reçois tous nos honneurs!

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...