Jésus, le prince de la paix

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Jésus, le prince de la paix

À MON AMI JUIF

Shalom !
Je suis juif et j’aimerais vous présenter Jésus ! Ce n’est pas habituel, j’en suis conscient, mais j’ai choisi de vous saluer par ce mot Shalom, qui signifie « paix ». C’est l’un de mes mots hébreux préférés, et c’est ce que je vous souhaite sincèrement ! Mais hélas, pour les juifs, ce mot shalom est rarement associé à Jésus. Cela soulève de nombreuses questions, que vous vous posez peut-être ?

EN TANT QUE JUIF, POURQUOI SERAIS-JE CONCERNÉ PAR JÉSUS ?

Beaucoup de juifs pensent que Jésus n’est pas pour eux. Je souhaite vous prouver le contraire ! Jésus était lui-même juif. Le nom traduit en français par « Jésus » vient de hébreu Yeshoua, qui signifie « Dieu sauve ». Jésus-Yeshoua a été reconnu comme le Messie par de nombreux juifs de son époque. Il les a « sauvés » en leur apportant la paix de Dieu, ou mieux : la paix avec Dieu. Et c’est encore le cas aujourd’hui : c’est ce que j’ai vécu moi-même, comme tant d’autres.
Jésus est né et mort en Israël. Il a lui-même déclaré que son message concernait principalement les Juifs et c’est à eux qu’il s’est adressé tout au long de sa vie. Pourtant, aujourd’hui, il y a plus de non-Juifs que de Juifs qui connaissent Jésus dans le monde. Quelle ironie ! Le Juif le plus célèbre parmi les goyim (non-Juifs) est celui que les Juifs eux-mêmes connaissent le moins !

POURQUOI LE MESSAGE DE JÉSUS NOUS EST-IL DESTINÉ EN PREMIER, À NOUS LES JUIFS ?

Eh bien ! Parce que Jésus a lui-même affirmé qu’il venait parmi le peuple juif pour accomplir toutes les promesses que Dieu lui a adressées par les prophètes d’Israël. Il s’est proclamé le Messie promis et tant espéré, et il en donné des preuves convaincantes. D’après la Bible hébraïque (qu’on appelle aussi « Ancien Testament »), la mission du Messie était de nous réconcilier avec Dieu. C’est pour cela que Jésus est mort : il a pris sur lui toutes nos fautes, nos péchés, il a pris notre place de « coupable » devant Dieu. Jésus a accepté de mourir sur une potence, une croix, qui était la peine réservée aux criminels dans l’empire romain. Mais Jésus était parfaitement juste, un vrai...
Jean 14.6 ; Ésaïe 53 ; Jean 14.27

Vous aimerez aussi

La révolution dont il est question ici est souvent invisible. Ses effets, eux,...
On n’a pas d’autres sources que les évangiles pour répondre à cette...
Est-ce parce que les faits sont extraordinaires qu’il faut tenter de les...
Même si la question n’est venue à l’esprit de personne au premier siècle,...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...