Complet
Note : 40
( 1 vote )

Le vrai héros, c’est celui qui est vainqueur de lui-même.

Flight

L’avion monte en vibrant dans l’orage et tous ses passagers, co-pilote compris, tremblent d’angoisse avec lui. Seul le commandant reste calme. Sous l’emprise de la drogue et de l’alcool depuis plusieurs jours, Whip (Denzel Washington) est un pilote chevronné mais suite à une défaillance mécanique, survient le drame et l’avion se crashe. Héroïque, il accomplit ce que nul autre n’a pu reproduire en simulateur et sauve la plus grande partie des passagers. Seulement voilà : mort d’homme il y a eu, enquête il y aura. Celle-ci lèvera le voile sur les addictions du héros du jour.

Un monument apparent de débauche

Le film s’ouvre sur plusieurs minutes de nudité frontale qui gifle une Amérique puritaine en pleine face. Ce dernier film de Robert Zemeckis (Contact, Seul au monde, Forrest Gump) n’est pourtant pas une apologie de la débauche, loin s’en faut. Il relate le parcours d’un homme que Dieu cherche et qui lutte contre la lumière. S’enfermant dans le mensonge qu’affectionnent tous les addicts, il est bientôt rejoint par une autre « junkie » rencontrée fortuitement. Nicole (Kelly Reilly) est accroc au crack et actrice porno à ses heures ; elle a touché le fond et veut s’en sortir. L’aide de Whip, d’abord utile, s’avère ensuite toxique : c’est qu’il n’a pas encore fait ce retour nécessaire sur soi, cette « conversion » et ce changement de route.

Des religieux pas forcément exemplaires

On le sent : le réalisateur a des comptes à régler avec ceux qui font profession de suivre Jésus et qui, en réalité, n’en sont que de piètres représentants. Ils viennent avec des formules toutes faites et, surtout, ils enferment l’individu dans sa condition sans lui offrir de chance de rédemption. Mais les évènements « fortuits » que Robert Zemeckis met en scène montrent que le Dieu auquel il croit se soucie du sort des humains. Il cherche l’homme et lui parle de multiples façons. Encore faut-il qu’il accepte de voir la réalité et qu’il n’attribue pas à Dieu les conséquences malheureuses de ses propres choix. 

Le chemin de la rédemption

C’est Nicole qui conduira Whip à sa première réunion des alcooliques anonymes (dont il ressortira bien vite), mais c’est son procès qui lui ouvrira les yeux. Sans raconter toute l’intrigue, disons que sa défense consistera à rejeter toute sa faute sur autrui. C’est bien pratique ; c’est surtout très humain ! Mais là, dans l’instant de vérité, sous le feu des projecteurs et sous la pression du ministère public, il choisira la vérité. Il entrera dans le chemin de la lumière, se réconciliera avec Dieu et, de fait, avec tous ceux dont il a détruit la vie. À commencer par son fils dont la rébellion n’était que le reflet de sa propre révolte. Il faut de l’honnêteté et du courage, mais la liberté est à ce prix comme l’a promis Jésus : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres ».

Date de sortie : 13 février 2013 (2h18min)

Réalisé par : Robert Zemeckis

Avec Denzel Washington, Don Cheadle, Kelly Reilly

Genre : Drame

Nationalité : américain 

Vous aimerez aussi

Vingt ans après le rêve de Martin Luther King, qu'en reste-t-il à Harlem,...
Le chrétien n’est pas quelqu’un de parfait. Par contre, il doit être...
Jacques est grand reporter. Il est de retour de Syrie où il a assisté à la...
Reconnaître ses faiblesses, c’est ouvrir la porte au Christ. Il fait des...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...