Reconnaissante d’être utile

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Reconnaissante d’être utile
J’ai donné ma vie à Dieu tardivement alors que j’avais plus de 50 ans. Durant les premières années de ma vie de chrétienne, j’ai servi avec zèle et amour l’Église qui m’a vue « naître de nouveau ». À l’âge de la retraite, mon mari et moi avons quitté la région parisienne pour aller vivre dans le sud de la France.
Des raisons de santé font que j’ai une mobilité très réduite. Par l’intermédiaire d’Internet j’ai découvert trois maisons chrétiennes d’édition qui recherchaient des bénévoles pour relire des textes, des articles, des livres… Je me suis donc investie dans ce travail que je connais bien puisque j’étais assistante de direction dans la vie active. J’ai la ferme conviction que Dieu m’a conduite sur ce chemin pour le servir du mieux que je peux, et je lui en suis très reconnaissante. Non seulement, j’ai le privilège de goûter aux textes un peu avant tout le monde, mais cette activité me donne beaucoup de joie en elle-même tout en sachant qu’elle est utile.

Vous aimerez aussi

Depuis quelques mois, nous donnons la parole à celles et ceux qui collaborent...
Ne cherchez pas mon nom au bas d’un article. Vous ne le trouverez pas. En...
Ce n'est pas seulement une histoire de comité de rédaction ou d'amitié......
À l’heure où nous écrivons, vous êtes tout juste cent à avoir répondu...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...