Gilets jaunes. Au risque de déplaire

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Gilets jaunes. Au risque de déplaire
La crise des gilets jaunes nous a fait nous interroger sur les différences de niveaux de vie entre citoyens d’un même pays. Il y a de quoi être révolté quand on constate les grandes difficultés dans lesquelles se dépêtrent ceux qui n’ont que leur médiocre salaire pour vivre alors que d’autres profitent allègrement des plus-values de leurs revenus.
Ceci étant, il me semble que certains points ont été passés sous silence.

Deux poids, deux mesures

Sans doute n’ai-je pas tout vu ni entendu à ce sujet, mais je n’ai pas repéré de personnes qui s’insurgeaient contre les revenus astronomiques de certaines idoles du football (ou d’ailleurs). Pourquoi cette différence ? Le salaire de nos députés est pourtant bien peu de chose par rapport aux 85 millions d’euros perçus par Neymar en 2018*. Pourquoi ces deux poids deux mesures dans l’appréciation des médias et du grand public ?

Simple oubli ou profonde hypocrisie ?

J’entends ici et là que Johnny Halliday représentait la France des gilets jaunes. Il arrive même qu’on dise que c’est cette même France qui s’était rassemblée un an plus tôt pour ses obsèques. Si c’est vrai, cela m’inquiète. A-t-on oublié que Johnny Halliday, dont on se dispute aujourd’hui l’immense fortune, a été le champion de l’optimisation fiscale, donc au détriment des Français ? A-t-on oublié qu’il a cherché à quitter la France pour échapper à ses impôts ? Mais lorsque j’entends certains politiciens adapter, et même chanter, ses chansons en faisant croire qu’il était du côté des gilets jaunes, alors là, je suis scandalisé !

Désirs ou besoins ?

Je connais un médecin qui travaille à la fois dans le quartier très bourgeois du16e arrondissement de Paris et dans une ville de banlieue où il soigne des gens de condition plus modeste.
Il m’a beaucoup surpris quand il m’a dit qu’il voyait bien davantage d’iPhone dernier cri (compter 1.000 € à l’achat) parmi ses patients de banlieue que dans le quartier chic de la capitale française. Allez comprendre !
Bien sûr, on ne généralisera pas à partir de ce seul exemple. En tout cas ce n’est pas la première fois que j’entends des personnes se plaindre qu’elles n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois alors que je les vois porter des vêtements de luxe.
Ne doit-on pas se demander si nous n’avons pas succombé à la publicité quand elle veut nous faire croire que nous avons droit à tout ce qu’elle nous fait convoiter.

Discernement et recul

Impossible de lire la Bible sans entendre ses nombreux cris de révolte contre ceux qui exploitent les pauvres alors qu’ils vivent dans le luxe.
Nous ne pouvons ainsi qu'admirer ceux qui, en toute conscience et dans le respect des autres, donnent de leur personne pour lutter contre les injustices qu'ils perçoivent. Notre devoir est aussi d’aider ceux qui sont en difficulté. Toutefois n'oublions pas le commandement : « Tu ne convoiteras pas. »


Vous aimerez aussi

Un succès sympathique pour ces accessoires élastiques colorés que chacun peut...
On lit sur des panneaux d’autoroute : « votre vie vaut plus qu’un sms »....
Ne subissez pas la coupe du monde de football… Choisissez votre manière de...
Martèlement Parce que nous sommes sans cesse bombardés par les informations...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...