15 août 1771. Walter Scott et le pape Jean-Paul 1er

Image (15 août 1771. Walter Scott et le pape Jean-Paul 1er)
Walter Scott (Sir Walter Scott) est un poète et écrivain écossais né le 15 août 1771 à Édimbourg et mort le 21 septembre 1832 à Abbotsford.
Les oeuvres de Walter Scott (comme celles de Mary Shelley, Charles Dickens, Frances Trollope, Charlotte Brontë, Charles Kingsley, and George Eliot, publiées entre 1820 et 1863), sont marqués par  la montée durant cette période victorienne, d’un certain anti-catholicisme romain.
Résultat de recherche d'images pour
Dans son livre ("Humblement votre" 1978), le pape Jean Paul 1er (Albino Luciani, 1912-1978) adresse 40 lettres imaginaires à des personnages illustres et historiques. Il y raconte qu'il a été ravi dans son adolescence par la lecture des romans de Walter Scott quoique un peu ébranlé par ses piques contre le catholicisme romain : 

'Onore allo Scozzese! Lo ripeto sinceramente, ma faccio una piccola riserva circa qualche frecciatina qua è là scoccata nei confronti della Chiesa Cattolica. Cosa spiegabilissima in Voi presbiteriano di indubbia buona fede. Ciò non impedì che a me, ragazzo innamorato della mia Chiesa, le frecciatine recassero qualche disagio. Resta comunque il bene da Voi fatto; resta la vostra vita esemplare; resti dunque anche la lode e l’onore! Sir Scott! Io desidero che i cristiani, e specialmente i giovani, vi intendano, vi seguano nelle regioni serene dello spirito e della fantasia, nelle quali avete amato vivere e far vivere i vostri lettori.' 

"Honneur à l’Écossais ! Je le répète sincèrement mais je fais une légère réserve à propos des petites flèches que vous décochez çà et là contre l'Eglise catholique. chose très explicable de la part d'un presbytérien sans aucun doute de bonne foi N'empêche que le garçon amoureux de l'Eglise que j'étais fut gêné par ces flèches. Il reste en tous cas le bien que vous avez fait ; il reste votre vie exemplaire. Que restent donc aussi la louange et l'honneur ! Sir Walter ! Je désire que les chrétiens, et particulièrement les jeunes, vous entendent, vous suivent dans les régions sereines de l'esprit et de la fantaisie dans lesquelles vous avez aimé vivre et faire vivre vos lecteurs."


Ainsi, dans trois oeuvres de Scott:

-The Monastery (1820), Le Monastère (en anglais, The Monastery: a Romance) est un roman historique de l'auteur écossais Walter Scott, publié le 23 mars 1820 sous la signature « l'auteur de Waverley ». C'est le premier des deux Récits de sources bénédictines : le second, L'Abbé, paraît six mois plus tard.
Le récit se déroule au sud-est de l'Écosse, non loin de la frontière anglaise. Scott ne raconte pas les événements historiques, il décrit les changements intervenant dans les mentalités. À travers la chronique d'une communauté monastique et de ses vassaux, il fait vivre le bouleversement qui s'opère dans le royaume de 1547 à 1560, années de désordre qui précèdent la Réforme écossaise.
Grand seigneur, l'abbé de St. Mary's a droit de vie et de mort sur les délinquants et sur les hérétiques. Cependant, la doctrine réformée progresse dans le pays.. Dans les villes, des monastères sont supprimés. L'abbaye St. Mary's réussit à conserver ses domaines, ses privilèges et son influence. Mais un comploteur catholique, Anglais  vient un jour lui demander asile...

«Scott dit lui-même dans l’Introduction au roman :
 “The general plan of the story.... to conjoin two characters in that bustling and contentious age, who, thrown into situations which gave them different views on the subject of the Reformation, should, with the same sincerity and purity of intention, dedicate themselves, the one to the support of the sinking fabric of the Catholic Church, the other to the establishment of the Reformed doctrines”.

-The Abbot (1820). Six mois plus tard, Scott publie L'Abbé (parfois adapté sous le titre Le Page de Marie Stuart), dont l'histoire se déroule quelque dix-sept ou dix-huit ans après l'action principale du Monastère, et où réapparaissent quelques personnages de celui-ci. Il s'agit cependant de deux histoires pouvant être lues indépendamment. Les deux livres forment les « Récits de sources bénédictines ».

 -Peveril of the Peak (1823).
Peveril du Pic est un roman historique, le plus long de des romans de Walter Scott. L'action principale se situe dans le comté de Derby, dans l'île de Man et à Londres, en 1679, durant la période d'hystérie anti-catholique générée par la rumeur d'un « complot papiste ».

Au chapitre 17, Julian Preveril dit du Catholicisme romain :
« ...I  have seen Popery too closely to be friendly to its tenets. The bigotry of the laymen, the persevering arts of the priesthood, the perpetual intrigue for the extension of the forms without the spirit of religion, the usurpation of the Church over the consciences of men, and the impious pretentions to infallibility, are as inconsistent to my mind as they can seem to yours, with common sense, rational liberty, freedom of science, and pure religion”.

Dans ses mémoires, feu le pape Jean Paul 1er raconte qu'il a été ébloui dans son enfance par la lecture des romans de Walter Scott quoique un peu ébranlé par ses piques contre le catholicisme romain.

Source : The Lure of Babylon: Seven Protestant Novelists and Britain's Roman Catholic Revival, by Michael E. Schiefelbein; pp. ix + 202. Macon, GA: Mercer University Press, 2001
Albino Luciani

Chargement en cours ...