27 mai 1854. Charles Baudin et l'aumônerie aux armées

publié le 27 May 2020 à 00h01 par José LONCKE

27 mai 1854. Charles Baudin est promu amiral, quelques jours avant sa mort.

40 rue des Mathurins Emplacement (ancien 96) de L’hôtel de l'amiral Baudin (1784-1854). Charles Baudin fit une brillante carrière dans la marine. Protestant engagé il est le premier président du Conseil central des Eglises réformées. Charles Baudin s'était converti au protestantisme pour, disait-il, « des motifs de conscience ». En conséquence il avait demandé à être dégagé de son serment de chevalier de Saint-Louis en précisant toutefois qu'il entendait ne s'affranchir « que de la partie de ce serment qui concerne l'exercice de la religion romaine ».

Il était membre du conseil presbytéral et du consistoire de l'Église réformée de Paris. En 1853, lors de la création du Conseil central des Églises réformées, l'empereur Napoléon III lui en confia la présidence, qu'il exerça jusqu'à la fin de sa vie, et à laquelle il dévoua toute son assiduité et toute l'influence dont il pouvait disposer. 

Il prit une grande part au rétablissement du service des aumôniers, tant catholiques que protestants, à bord des vaisseaux mais veilla aussi à ce que la liberté des activités cultuelles des protestants soit garantie. C'est le début d'uneaumônerie protestante aux armées.

27 mai 1854. Charles Baudin et l'aumônerie aux armées

A ce sujet il écrivit en avril 1854 au Ministre de l'Instruction Publique et des Cultes :

« ...Le Conseil central (des Églises réformées) vous prie de vouloir bien vous entendre avec votre collègue de la Marine afin que, chaque dimanche à bord de tous les navires de la Flotte au moment de la célébration de la messe, les marins qui appartiennent à l'une et à l'autre des deux communions protestantes ayant toute facilité de se réunir entre eux pour prier ou se livrer à la lecture des livres saints.

Des ordres devraient aussi être donnés pour que la distribution des Bibles et des traités religieux qui leur seraient adressés ne rencontrât aucun obstacle, soit de la part des autorités du bord, soit de la part des aumôniers catholiques ».

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...