28 novembre. C’est l’Avent!

publié le 28 November 2021 à 00h01 par José LONCKE

3 décembre. C’est l’Avent!

COURONNE DE L’AVENT
Il semble qu’on la doive au pasteur Johann Hinrich Wichern qui avait créé à Hambourg en 1833 un foyer pour orphelins et enfants en difficulté, une institution qui existe toujours d’ailleurs.

Il eut l’idée de suspendre comme un lustre une grande roue de bois pourvue de 20 petites bougies rouges pour les jours ouvrables et de quatre grandes bougies blanches pour les dimanches. Chaque jour de l’Avent, on allumait une bougie.

Peu à peu, un modèle plus simple à quatre bougies s’est imposé dans les lieux de culte protestants, puis vers 1925 chez les catholiques qui l’ont adoptée.

3 décembre. C’est l’Avent!

CALENDRIER DE L’AVENT
À Maulbronn, dans le sud de l’Allemagne, une femme de pasteur très inventive eut l’idée de dessiner pour ses enfants 24 petites cases sur un carton. Dans chacune d’entre elles, elle accrocha un petit gâteau souabe.

Quelques années plus tard, son fils Gerhard Lang transforma cette attention maternelle en espèces sonnantes et trébuchantes. Il lança en 1908 à Munich, le premier "Weihnachts-Kalender", calendrier de Noël, comme il l’appela à l’époque.

Pour faire plus simple, il supprima le petit gâteau et le remplaça par de jolis dessins multicolores.
Le succès fut immédiat…

 3 décembre. C’est l’Avent!

ETOILES MORAVES
Au 18ème siècle, la communauté protestante des Frères moraves survivants de la Contre-réforme et descendants des Vaudois et Hussites de Bohème et de Moravie, avaient trouvé refuge en Saxe orientale, sur les terres de comte de Zinzendorf. Ils avaient fondé le village de Herrnhut. Ce fut le point de départ d’un formidable mouvement de Réveil et de Mission.

La ville de Herrnhut accueillait de nombreux internats des Frères Moraves où les enfants attendaient leurs parents partis en Mission Outre-mer. C’est en effet de ces internats que s’est propagée en Allemagne et ailleurs cette tradition d’attente de Noël.  Les « étoiles de Herrnhut » qui connaissent aujourd’hui un grand succès en Allemagne sous le nom « étoiles moraves » ou « étoiles de Moravie » étaient fabriquées par les enfants des internats, ce qui leur permettait d’apprendre la patience de la venue de Noël, l’attente du retour de leurs parents… et aussi, quelques facultés mathématiques et manuelles pour pouvoir les fabriquer (26 pointes !).

Au début de la période de l’Avent, les élèves construisaient ensemble les étoiles et en décoraient leurs classes. Pour les enfants d’internat, ces heures de bricolage méditatives et communautaires furent un temps heureux. Plus tard, après avoir fondé leur propre famille, ils reproduisaient cette tradition comme un souvenir d’enfance. Étant donné qu’un certain nombre d’entre eux est parti en « terre de mission », à l’exemple de leurs parents, l’Étoile de Herrnhut s’est répandue dans le monde entier.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...