30 décembre 1730. Jacques Saurin

publié le 30 December 2020 à 00h01 par José LONCKE

30 décembre 1730. Mort du pasteur Jacques Saurin (1677-1730), en prononçant de belles paroles devant les siens : « aimez Dieu, mon fils, mon cher fils : attachez-vous à la piété : il n’y a que cela de bon. » . Et à un ami : « Vous aurez bien des croix à porter… Mais l’éternité est au bout. ». A tous : « Ne pleurez point, la mort n’est rien. Bénissez Dieu des secours qu’il me donne ». Ce fut le plus célèbre prédicateur protestant de son époque.

30 décembre 1730. Mort du pasteur Saurin

J’aime les vieux, dit Dieu ;
les vieux, les anciens.
Je ne veux pas dire forcément les personnes âgées,
encore que de devenir vieux, c’est un signe que
je leur ai conservé la vie,
je les aime suffisamment pour leur avoir accordé
de vivre une longue vie ;
mais je parle d’une longue vie de foi.
C’est pourquoi j’aime les vieux,
les anciens dans la foi,
ceux dont la foi a duré ;
ceux qui ont vieilli dans la foi ;
je veux dire dont la foi a vieilli
comme un bon vin qui vieillit avec l’âge,
qui ne se dégrade pas en vieillissant
mais au contraire s’enrichit
de toutes les qualités du grand âge ;
quoiqu’il puisse tourner avec l’âge ;
mais enfin il faut du temps pour faire un bon vin...

Daniel Lys, extrait de “ Au clair de la Bible ”, Les Bergers et les Mages. 1999.
 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...