6 octobre 1536. Martyr de William Tyndale, le grand traducteur de la Bible en anglais

Image (6 octobre 1536. Martyr de William Tyndale, le grand traducteur de la Bible en anglais)

Tyndale et la première traduction de la Bible en anglais

Un des Nouveaux Testaments grecs récemment édités par Erasme de Rotterdam (1517), tomba entre les  mains de William Tyndale. Il le lut avec avidité, se convertit et n’eut plus dès lors qu’une pensée, communiquer à d’autres le trésor qu’il possédait. En 1524 l'Angleterre avait une loi qui déclarait que tout homme pris en train de lire la Bible en anglais perdrait ses biens, sa terre, son bétail, et sa vie.
William Tyndale, estimait toutefois que si le peuple anglais pouvait lire la Bible pour eux-mêmes, leur vie serait changée pour le mieux. Il décida de traduire le Nouveau Testament en anglais.

Tyndale quitta l'Angleterre et alla en Allemagne. Il y avait également des ennemis de la Bible en Allemagne, cependant après un travail acharné d'une année, Tyndale mena à bien  ce qu'il avait commencé secrètement en Angleterre. Lorsque la traduction fut  achevée et une partie des pages déjà imprimées, un ouvrier ivre trahit Tyndale, et le travail fut arrêté. Tyndale échappa avec les pages et trouva un autre imprimeur. Au printemps 1526, au moins six mille exemplaires du Nouveau Testament de Tyndale avaient atteints l'Angleterre et y étaient lus.
Bien que les autorités eurent saisis tous les exemplaires qu'ils purent trouver, arrêter  les propriétaires, et brûler publiquement les nouveaux Testaments, des commerçants ont continué de faire entrer les Testaments dans le pays, dans des ballots de tissu et de barils de blé.
 
Les hauts fonctionnaires anglais envoyèrent des hommes, en Allemagne pour capturer Tyndale. Ignorant le danger, Tyndale s'est mis à traduire l'Ancien Testament.
Les ennemis de Tyndale ont réussi à l’arrêter et mettre en prison. Là Tyndale a conduit le gardien de prison et sa famille à devenir chrétiens. Ces amis lui ont apporté des bougies, du papier, une Bible hébraïque, une grammaire et un dictionnaire, afin qu'il puisse travailler sur sa traduction, même en prison.
William Tyndale a été condamné à la peine de mort et a été étranglé publiquement le 6 octobre 1536, et son corps brûlé.

Cette traduction fit rapidement son chemin dans les demeures des nobles comme dans celles des humbles. Son nom demeurera toujours lié à l’établissement de la Réforme en Angleterre.

 

Chargement en cours ...