8 avril 1843. Georgiana Molloy une botaniste émerveillée

publié le 8 April 2021 à 00h01 par José LONCKE
8 avril 1843. Georgiana Molloy une botaniste émerveillée
Georgiana Molloy (1805-1843) est née le 23 mai 1805 dans une famille de la middle class britannique. Elle devint profondément religieuse à l’occasion d’un séjour en Écosse où un christianisme réveillé était prêché. Elle développe alors une piété personnelle qui l’éloigne de sa famille, et la rapproche de son amie Helen. Elle se dévoue dans l’Eglise presbytérienne, enseignant à l’École du dimanche et aidant dans l’église là où elle le peut. Elle épouse en 1829, la capitaine John Molloy et embarque aussitôt avec lui pour l’Australie occidentale. A Augusta, la vie de pionnière est très difficile pour la blonde, délicate et cultivée Georgiana, qui n’était pas préparée à cela, et elle perd deux enfants en bas âge. Mais elle affronte les vissicitudes de la vie avec gaité et détermination, comme le démontre la lettre suivante : « Ce qui me touche, c’est que le cher Molloy se dépense tellement au niveau physique et mental, aussi je suis remboursé avec intérêt quand une partie de ce que j’accomplis lui facilite la tâche. Le Seigneur est bon et s'est révélé lui-même à nous dans maintes circonstances merveilleuses ». Georgiana aime l’étrange nature australienne, trouve le climat « céleste» et les oiseaux et fleurs sauvages, «minutieusement beaux». Ce qui semble à certains un désert sauvage, devient pour elle « le jardin d’Eden ». A partir de 1836, sollicitée par le capitaine James Mingles, elle lui envoie en Angleterre de magnifiques collections de plantes et de graines. « J’ai vu un arbre d’une grande beauté, il est vert foncé et épineux. Les fleurs sont du blanc le plus pur et retombent des tiges en longues tresses. Quelques bourgeons flottaient dans la brise comme des flocons de neige et diffusaient le plus délicieux des parfums, semblable à l’amande amère ». Épuisée par ses grossesses et son travail incessant de collecte, sa santé décline, mais elle trouve encore la force de collecter des graines de l’éblouissant « Nuytsia » aux fleurs orangées. « Il vous faut les graines de Kingia et Nuytsia, écrit-elle à Mangles. C’est juste le moment où ils sont mûrs et le second croît ici en abondance, il est splendide. En cette saison, il resplendit parmi les sombres eucalyptus. Dans mn esprit, il représente les arbres riches et luxuriants qui ornent le paradis… » Dan son ultime courrier Elle écrit : « Je crois que je vous ai envoyé tout ce qui méritait de l’être ». Georgiana Molloy meurt à 37 ans le 8 avril 1843, après avoir donné le jour à son septième enfant, en chantant un cantique de reconnaissance à Dieu pour tant de beauté découverte en l’Australie occidentale. Une plante qui porte de la botaniste méconnue, c’est un arbuste de trois mètres de haut, aux clochettes roses parfumées.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...