Je ne regrette pas de lui avoir prêté de l'argent

publié le 31 January 2014 à 10h05 par Georges MARY

Je ne regrette pas de lui avoir prêté de l'argentIl y a quelques mois, une personne m'a signalé un souci d'argent. Elle m'a demandé si je ne pouvais pas l'aider en m'assurant qu'elle n'aurait aucune difficulté à me rembourser. Je lui ai donc prêté la somme demandée. 

Les jours et semaines passent. Rien !

Je la rencontre pourtant très régulièrement. 

Voilà qu'un beau jour, je trouve dans ma boîte à lettre un mandat postal du même montant.

Je ne comprends pas trop puisque je sais que je dois la voir le lendemain. Pourquoi donc m'a-t-elle envoyé ce mandat qui lui a occasionné des frais supplémentaires alors qu'elle aurait pu me remettre une enveloppe discrètement de la main à la main ? 

Je suis resté avec cette question sans réponse pendant quelques jours.

Un peu plus tard, j’ai profité d’une occasion où nous étions seuls pour lui demander pourquoi elle avait agi ainsi…. 

J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à sa réponse.

En substance, voici ce qu’elle m’a dit : j’avais trop peur de dépenser cet argent si je ne le transformais pas tout de suite en mandat postal. J’aurais eu honte de ne pas pouvoir vous le rendre.

Une autre surprise m’attendait lorsque j’ai compris qu’elle n’aurait pas utilisé cet argent pour satisfaire ses besoins mais pour le donner à des plus pauvres qu'elle. Voir la misère lui est insupportable. Alors, elle donne, elle aide. Parfois quitte à s'endetter.

Mes yeux se sont ouverts. C'est donc pour cela qu'elle est souvent en difficultés ? 

Je crois que j'ai bien fait d'apprendre à mes enfants à bien gérer leur argent comme j'essaye de le faire moi-même mais je me demande quand même aujourd'hui si cette personne ne fait peut-être pas mieux que moi. Qui le sait ? 

C'est l’éternité qui nous le dira.

Commentaires

sylvia

31 January 2014, à 15:34

Etant au RSA, je suis dans une situation très difficile et je trouverais odieux qu'on me juge, qu'on juge l'utilisation que je fais de mes 649 euros mensuels. EDF va prochainement m'être coupée, et je ne peux en parler à personne dans mon église. Ce qui est aberrant. Où est la vraie fraternité? Je me sens bien seule, et j'ai déjà emprunté de l'argent, malheureusement je ne peux le rendre actuellement. Ah oui j'oubliais: j'étais assistante sociale. Je suis sans travail depuis deux ans. Alors moi je ne veux juger personne, ni la personne qui emprunte, ni la personne qui prête. Il me semble que la relation prêteur/emprunteur est bien plus compliquée que ce que vous décrivez là.

Georges Mary

31 January 2014, à 22:35

C'est vraiment dommage en effet que vous ne puissiez pas en parler à vos frères et sœurs chrétiens car nous sommes là normalement pour nous aider. C'est en tout cas ainsi que je considère le rôle d'une communauté chrétienne.
C'est vrai aussi, comme vous le dites, que la relation prêteur/emprunteur (et parfois celle qui unit le donateur à celui qui reçoit) est très compliquée et pas toujours facile à gérer. J'en ai bien conscience. Je pourrais évoquer bien des histoires vraies qui ne se sont pas terminées comme celle que j'ai décrite ici.
Cette contribution visait justement à montrer qu'il ne faut jamais juger quelqu'un sur les apparences (ce que nous sommes tous malheureusement enclins à faire si facilement). C'est en tout cas une partie de ce que j'ai voulu transmettre comme message.
Bon courage à vous. Je suis à votre écoute.

Philippe Malidor

07 February 2014, à 16:50

Et 2 Corinthiens 8.13?...

Georges Mary

08 February 2014, à 11:02

C'est vrai que l'apôtre Paul dans cette lettre aux chrétiens de Corinthe nous invite à une espèce d'équilibre, pour faire en sorte que ceux qui possèdent et veulent être généreux en faveur des plus pauvres ne donnent pas au delà du raisonnable, au risque de se démunir eux-mêmes. C'est ce que j'essaye de faire moi-même.
Par contre, je pense que puisque personne n'est parfait, il vaut mieux se tromper en donnant trop que pas assez...
J'entends souvent cette dame dire dans sa prière "Tu sais Seigneur que je ne peux pas résister devant la misère. Pardonne-moi".
Je crois que le Seigneur en effet lui pardonne. Sans doute plus facilement qu'à ceux qui gardent dans leur poche ce qu'ils pourraient donner aux plus pauvres.
Nul n'est parfait mais s'il faut choisir entre deux imperfections, je préfère celle de cette dame.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...