Plus que des vœux

publié le 2 January 2014 à 10h33 par Georges MARY

Combien de fois ai-je souhaité une bonne année ces dernières semaines ? Je ne les ai pas comptées mais cela doit en faire beaucoup ! Plus que des vœux

Je me demande toutefois : qu’est-ce que cela a changé de concret pour ceux qui ont reçu mes vœux ? 

Bien sûr, une marque bienveillante d’attention fait toujours plaisir à celui ou celle qui la reçoit En tout cas quand on sent que c’est sincère. Nos vœux peuvent donc être quelque chose qui a sa valeur pour celui qui se sent seul ou découragé. À condition que nous ne l’oublions pas de sitôt ! 

Reconnaissons toutefois que nos vœux n’empêcheront jamais personne de tomber malade ni de subir les aléas parfois terribles de la vie. Des gens vont se retrouver au chômage ou vivre un deuil en 2014. Nos bons vœux n’y auront rien changé. 

Alors, plus que d’adresser des « vœux pieux » à ceux qui rencontrent des difficultés d’argent, nous avons préféré dans ce numéro les aider à y faire face. Même si c’est très modestement.

« Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson » dit le proverbe. C’est un peu la démarche que nous avons voulu entreprendre. 

Ceci ne doit certainement pas empêcher la générosité de ceux qui ont plus que les autres. La solidarité est au cœur du message chrétien. 

Rappelons-nous toutefois que nous avons tous quelque chose à donner. Celui qui offre un sourire, une attention ou une parole d’encouragement donne parfois beaucoup plus que celui qui donne de l’argent. 

Ouvrons donc les yeux et notre cœur en cette année 2014. Voyons aussi et ainsi que Dieu est toujours présent avec nous, encore plus quand nous passons par des moments difficiles.

N.B. CECI EST, EN AVANT PREMIERE, l'EDITO DU PREMIER CROIRE ET VIVRE DE 2014

Commentaires

Ludo71

03 January 2014, à 08:43

"J'ai ce que j'ai donné"... Ainsi, amour, pardon et charité seront notre viatique au tout dernier instant. Nos vœux nous permettent surtout de mesurer la sincérité de nos sentiments puisque nous sommes seuls à pouvoir ressentir la douleur de les savoir impuissants face à la réalité têtue. Alors, décidément, heureuse année 2014 à toute l'équipe de Croire et Vivre !

Georges Mary

03 January 2014, à 08:52

Un très grand merci à vous au nom de toute l'équipe de Croire et Vivre. Je me permettrais toutefois de nuancer un tant soit peu votre propos car il me semble que nous ne sommes pas tout à fait seuls à vivre la douleur de nos limites. Jésus, le Christ, les a partagées avec nous et j'ose penser qu'il pleure aujourd'hui encore avec nous, comme il l'a fait en présence de Marthe et Marie, pour que nous puissions aussi nous réjouir le moment venu avec lui. Soyez bénie en lui.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...