12 août 1702. La fin du camisard Esprit Séguier

publié le 12 August 2020 à 00h01 par José LONCKE


Pierre Séguier, dit « Esprit Séguier » (v1650-12 août 1702) est un chef camisard originaire du hameau de Cassagnas,  né vers 1650 et mort brûlé vif au Pont-de-Montvert le samedi 12 août 1702.

12 août 1702. La fin du camisard Esprit Séguier
Sur le chemin du supplice, le capitaine Poul, qui n'avait pas l'âme tendre, s'avisa de dire à Séguier:
— "Eh bien, malheureux! Présentement que je te tiens, après les crimes que tu as faits, comment t'attends-tu d'être traité ?"
— "Comme je t'aurais traité moi-même, si je t'avais pris", répondit le prophète héroïque.
Il comparut devant ses juges avec son air calme et fier. Il ne répondait que par des passages bibliques:
— "Votre nom ?
— Pierre Séguier.
— Pourquoi vous appelle-t-on Esprit ?
— Parce que l'Esprit de Dieu est en moi.
— Votre domicile ?
— Au désert, et bientôt au ciel.
— Demandez pardon au roi !
— Nous n'avons, nous, d'autre roi que l'Eternel.
— N'avez-vous pas au moins remords de vos crimes ?
— Mon âme est un jardin plein d'ombrages et de fontaines."
Il fut condamné à avoir le poignet coupé et à être brûlé vif. Sur le bûcher, le prophète, toujours calme et superbe, disait au peuple:
"Frères ! Attendez et espérez en l'Eternel ! Le Carmel désolé reverdira, et le Liban solitaire refleurira comme une rose."


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...