15 mars 1767. Andrew Jackson et Peter Cartwright


Andrew Jackson (1767-1845) né en Caroline du Sud le 15 mars 1767. Populaire général, héros des précédentes guerres, c'est le premier président des États-Unis d’origine populaire. Il rénove le parti (républicain) démocrate et inaugure le «spoil system» ou système des dépouilles, qui consiste à changer tout le personnel politique après chaque élection. Alexis de Tocqueville visite l'Amérique avec son ami Gustave de Beaumont pendant la présidence de Jackson,  et en rapportera « De la démocratie en Amérique ».

Image (15 mars 1767. Andrew Jackson et Peter Cartwright)
Le fougueux évangéliste Peter Cartwright (1785-1872) se rend à Nashville pour prêcher l'évangile.il litl e texte qui sera le sujet de sa prédication : "Et que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme?"

Avant de délivrer son sermon, il est prévenu, à voix basse, de veiller à ne pas offenser Andrew Jackson qui vient d'entrer dans le temple.

En effet le président qui n'a pas trouvé de place pour s'asseoir se tient debout bien en évidence.

C'est alors que Cartwright prend la parole : "Je viens d'apprendre la présence, dans l'auditoire, du Président des États-Unis. Laissez-moi vous dire : si Andrew Jackson ne se repent pas de ses péchés, s'il ne se tourne pas vers Jésus, Dieu le condamnera".

Aujourd'hui Cartwright nous transmettrait le même message :

"Seriez-vous Président de la République, je vous dis -comme à l'homme de la rue, du reste- que vous êtes éloigné de Dieu. Je ne me permettrais pas, un seul instant, de mettre en doute votre intégrité, ni votre amour pour le prochain, voire votre piété religieuse. Mais toutes ces choses ne suffisent pas à combler la distance qui vous sépare du Père céleste. "Seul médiateur entre Dieu et les hommes" (1Timothée 2.5), Jésus est venu ôter, effacer le péché, cause de notre éloignement. Voilà la puissance de sa mort ! Ainsi, la Bible, miroir divin, révèle à tous les hommes qu'ils sont, par nature,

Chargement en cours ...