1er novembre 2008. Jan Steen : Prière avant le repas

publié le 1 November 2020 à 00h01 par José LONCKE

1er novembre 2008. Jan Steen : Prière avant le repas

Le 1er novembre 2008, un buste de bronze du peintre hollandais Jan Steen (1626-1679) a été  inauguré en face du numéro 36 de la Jan Steenlaan (« avenue Jan Steen ») à Warmond, la maison où le peintre passa près de cinq ans de sa vie. La sculpture est l’œuvre de Jeroen Spiijker de Leyde.

Jan Steen, Le Bénédicité, 1660

Cette prière montre la famille réunie autour de la table du dîner, le père disant la prière avant le repas .L’image est de piété chrétienne, expression de reconnaissance au Créateur qui a pourvu au repas, si modeste soit-il.

Toutes les formes du protestantisme mettaient l’accent sur l’éducation des enfants à l maison. La lecture régulière de la Bible, le chant des hymnes, la récitation de la prière avant le repas, rythmaient la vie quotidienne et domestique dans les maisons protestantes.

« La prière avant le repas » est un thème important qu’on traité de nombreux peintres de genre hollandais, montrant parfois sans aménité la prière familiale dans la maison des riches comme dans cell des pauvres.

Dans son tableau, Jan Steen représente le texte de la prière pour le repas accroché au mur :

« Il est trois choses que je désire et rien de plus

Avant tout aimer Dieu le Père

Ne pas convoiter le richesse

mais désirer ce pour quoi les sages prient :

Vivre une vie honnête » »

Sur l’étagère du fond : l’exemplaire familial de la Bible

----------

Autres tableaux sur le même sujet : 

Une estampe de Claes Jansz Visscher (1609) montre une famille aisée, mère, père et enfants, disant la prière avant le repas. Au-dessous on peut lire en hollandais et en français un passage du psaume 128 (Bénédiction de celui qui craint Dieu)

Heureux l’homme qui craint l’Éternel et marche dans ses voies.

Tu jouis alors du travail de tes mains.

Tu es heureux, tu prospères,

Ta femme est comme une vigne féconde à l’intérieur de ta maison,

tes fils sont comme des plants d’olivier tout autour de la table

C’est ainsi qu’est béni l’homme qui craint l’Éternel.

Cornelis Bega, Bénédicité, 1663

Exécuté trois ans après le tableau de Steen, le tableau de Bega, malgré sa technique magistrale, semble forcé et sentimental. Il est exempt de ces vérités fondamentales qui caractérisent le vision du monde de Steen.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Source : La peinture de genre hollandaise au 17e siècle. Images d’un monde révolu, Christopher Brown, 1984, P 56, 150, 151

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...