22 juillet 1680. Richard Cameron et l'indépendance de l'Eglise

publié le 22 July 2019 à 00h01 par José LONCKE


Le Lion du Covenant", de son vrai nom Richard Cameron, est né en 1648 dans la ville de Falkland. C'est un pasteur presbytérien qui lutte contre la maison Stuart, pour l'indépendance  de l'Eglise par rapport à l'Etat, et pour la république.
Les personnes qui adhèrent à ses idées sont appelées les caméroniens.

Il débute sa carrière en devenant instituteur à la paroisse de Falkland en 1665.
Après de nombreux incidents religieux, il s'exile en Hollande où il devient pasteur à Rotterdam, dans l'Eglise Écossaise.
Il reviendra en Écosse en octobre 1679 où il finit sa vie.
Il trouve la mort le 22 juillet 1680, lors d'un combat avec un corps d'infanterie nommé "les dragons". A la suite de sa mort, ses bras et sa tête sont coupés et amenés à son père qui est emprisonné à Édimbourg.

En 1689, à l’arrivée au pouvoir de Guillaume III, les persécutions contre les covenantaires prennent fin. Une scission s’opère alors chez les caméroniens :
Certains offrent leurs services au nouveau gouvernement, qui leur pardonne, et en fait un régiment appelé The Cameronians.
Les autres forment la Vraie Église d’Écosse et prennent en 1743 le nom de presbytériens réformés. Depuis 1876, le corps général des presbytériens réformés est uni à l’Église libre d'Écosse.

Un conventicule à Airds Moss, lieu de la mort de Richard Cameron.22 juillet 1680. Richard Cameron et l'indépendance de l'Eglise

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...