23 mars 789. Charlemagne, « Avertissement général » et baptême

publié le 23 March 2016 à 00h01 par José LONCKE

23 mars 789, Charlemagne promulgue l’ « Avertissement général »

23 mars 789. Charlemagne, « Avertissement général » et baptême

C'est le plus important document du règne de Charlemagne, qui dresse le programme de réforme du royaume franc. On y ordonne la création des écoles, de l’usure et du baptême. A ce propos, voilà ce que dit le Dictionnaire Les Mots de L’histoire (Larousse, 1998) :

« Le baptiste est un partisan du baptême des adultes par immersion complète, ainsi qu’on le pratiqua en France, jusqu’au capitulaire de Charlemagne en 789. celui-ci ordonna de baptiser les enfants, pendant leurs premières années, par « affusion » et non plus les adultes par immersion. Dès lors, on abandonna la construction des baptistères-piscines, et les anciens baptistères, séparés des églises, où les catéchumènes ne pouvaient entrer, furent transformés en chapelles. Seule le Toscane en édifia de nouveaux (florence, 1150, Pise, 1153 ) ».
Et il ajoute : « Le mouvement baptiste, branche de la religion protestante née au XVIIe siècle en Angleterre, demeure puissant aux États-Unis, où il compte vingt millions d’adeptes, surtout  des Noirs, et en Russie. Avant eux les anabaptistes, séparés de la Réforme dès le début du XVIe siècle, professaient à peu près la même foi… »

Exégètes et historiens s'accordent à reconnaître aujourd'hui que la forme la plus courante du baptême, à l'origine du christianisme, était l'immersion, c'est-à-dire le mode de baptême universellement utilisé dans les églises baptistes (entre autres). Du reste, le terme baptême, baptizo, signifie lui-même, en grec, immersion.
 Cette forme par immersion est encore attestée notamment dans la Tradition apostolique d'Hippolyte au IIIe siècle, invitant le baptisé à

"s'immerger dans l'eau après chaque réponse" (cf. Histoire du christianisme, t1, Desclée, 2000, p.462).


Mais elle s'est peu à peu atténuée, pour quasiment disparaître durant quelques siècles.
 
Retour à l'immersion :  Au XVIe siècle, c'est au sein des courants anabaptistes que la pratique de l'immersion s'est rétablie.
Le baptisme a finalement généralisé l'immersion à partir du milieu du XVIIe siècle.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...