24 novembre 1951. Norman Rockwell : « Dire les grâces »

publié le 24 November 2015 à 00h01 par José LONCKE

Norman Rockwell, l’illustrateur le plus en vue de l’Amérique du XXème siècle réalise une peinture intitulée, Dire les grâces, pour la couverture du « Saturday Evening Post » de ce jour.

24 novembre 1951. Norman Rockwell : « Dire les grâces »

 Une vieille dame et son petit fils voyagent à travers le pays en bus. Ils avalent rapidement un repas préparé pour leur dîner avant de reprendre leur voyage. Ils essaient de rendre ce moment plus familial en disant les grâces avant de manger.
Expert dans les portraits de gens ordinaires dans les situations de tous les jours, Rockwell a capté, dans les tableaux qu’il a réalisés de 1916 à 1963, les troubles et les joies de l’enfance, ou les désagréments et la tendresse de la vie de famille. L’œil sensible au détail il sélectionna les personnages justes, les poses et les accessoires capables de créer des scènes narratives, telles que Dire les grâces. Son génie particulier repose dans sa capacité à provoquer chez les spectateurs l’identification avec les personnages et les situations qu’il dépeint.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...