28 mars 1985. Marc Chagall

Image (28 mars 1985. Marc Chagall)

28 mars 1985. Décès de Marc Chagall. Voici quelques commentaires sur l'arrière plan biblique de trois tableaux de Chagall :

Les Trois anges reçus par Abraham. Chagall, 1931.
Après le Déluge, le redémarrage à zéro ne porte cependant pas tous les fruits espérés puisque Dieu devra intervenir à nouveau dans le fameux épisode de la tour de Babel. Cette fois, il mélange le langage des hommes et les disperse sur la toute face de la terre. À cette époque, les hommes s’approchent de Dieu à travers des sacrifices.
Il y a environ 4.000 ans, Dieu appelle un homme, Abraham qui habite alors la Mésopotamie (l'Irak). Il lui demande de tout quitter pour un pays qu’il lui montrera. Il lui promet une descendance très nombreuse, qui sera en bénédiction pour tous les peuples. Abraham obéit et arrive en Canaan (Israël /Palestine). Inlassablement, Dieu cherche à combler l’abîme qui sépare les hommes de lui. Pour y arriver, il se révèle tout particulièrement aux descendants d’Abraham.


Observons. Trois voyageurs arrivent. Humblement, Abraham les accueille. C’est Dieu qui frappe à sa porte. Les messagers annoncent la naissance d’un fils. Sara est pourtant trop âgée. Mais rien n’et impossible à Dieu. L’artiste a donné de l’importance aux trois visiteurs en les plaçant au centre. Ils sont habillés de blanc, couleur de la  lumière. Les couleurs sont brillantes et découpées avec netteté. Il n’y a pas d’ombre. Les gestes sont simples, la composition est simple. C’est ce qui donne cette impression de vie éternelle.


Abraham prêt à immoler son fils. Chagall, 1931.
Observons. Dieu demande à Abraham de donner son fils unique Isaac. Abraham fait totalement confiance. Il répond à l’appel prêt à sacrifier ce qu’il a de plus cher. Mais Dieu ne veut pas la mort, il sauve Isaac, qui sera remplacé par un bélier.

Aaron devant le chandelier. Chagall, 1931
Les Israélites devaient pour s’approcher de Dieu offrir un sacrifice pour leurs péchés. Seul le grand prêtre Aaron pouvait pénétrer dans le lieu saint du sanctuaire, où il se trouvait en présence de Dieu. Depuis le sacrifice de Jésus, tous ceux qui croient en Jésus ont accès au « lieu très saint », le trône de Dieu.

Chargement en cours ...