29 janvier 1843. William McKinley

publié le 29 January 2021 à 00h01 par José LONCKE

29 janvier 1843. William McKinley
29 janvier 1843, naissance de William McKinley (1843-1901) futur président des États-Unis. Sa famille était profondément méthodiste et le jeune William poursuivit cette tradition en s'impliquant au sein de l'église méthodiste locale à l'âge de 16 ans; il resta toute sa vie un pieux méthodiste.

Il s'engage dans l'armée en 1861 lors de la guerre de Sécession. En 1865, il termine sa carrière militaire avec le grade de capitaine et se lie d'amitié avec Rutherford Hayes. Il étudie le droit et devient procureur.

En 1897, il est élu président des États-Unis. McKinley essaya de persuader l'Espagne d'accorder l'indépendance à Cuba alors en pleine révolution mais après l'échec des négociations, il mena les États-Unis dans la guerre hispano-américaine. La victoire américaine fut rapide et décisive et dans le traité de Paris de 1898, l'Espagne transféra le contrôle de ses colonies de Porto Rico, Guam et des Philippines aux États-Unis ; Cuba devait devenir indépendant mais en réalité, il devint un

En 1900, il est réélu mais il est assassiné par un anarchiste en 1901et son vice-président, Theodore Roosevelt, lui succéda.
   
Citations :
"I assume the arduous and responsible duties of President of the United States, relying upon the support of my countrymen and invoking the guidance of Almighty God. Our faith teaches that there is no safer reliance than upon the God of our fathers, who has so singularly favored the American people in every national trial, and who will not forsake us so long as we obey His commandments and walk humbly in His footsteps" -- First Inaugural Address, 4 March 1897


Ses derniers mots, juste avant sa mort le 4  septembre 1901 : "Good-bye - good bye, all. It's God's way. His will, not ours, be done. Nearer my God to Thee, nearer to Thee." --

Sa déclaration, à propos de la liberté religieuses garantie par les États-Unis dans les Philippines (3 décembre 1900) :
“Upon every division and branch of the government of the Philippines, therefore, must be imposed these inviolable rules: [...] that no law shall be made respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercise thereof, and that the free exercise and enjoyment of religious profession and worship without discrimination or preference shall forever be allowed. [...N]o form of religion and no minister of religion shall be forced upon any community or upon any citizen of the islands; that, upon the other hand, no minister of religion shall be interfered with or molested in following his calling, and that the separation between State and Church shall be real, entire, and absolute. [...A] high and sacred an obligation rests upon the Government of the United States to give protection for property and life, civil and religious freedom, and wise, firm, and unselfish guidance in the paths of peace and prosperity to all the people of the Philippine Islands”.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...