5 juin 1971. André Trocmé et le Collège cévenol au Chambon

5 juin 1971, mort d‘André Trocmé (1901-1971,  fondateur du Collège cévenol au Chambon-sur-Lignon (1938), avec Édouard Theiss. 

Cette institution et tous les villages du Plateau Vivarais-Lignon  sont devenus de 1942 à 1944 lieu de refuge pour des centaines de juifs français et étrangers. Le livre de Philippe Boegner Ici on a aimé les juifs (dont a été tiré un télé-film) a fait entrer dans la légende le rôle du pasteur Trocmé et de son épouse.

Depuis juin 2013  Le Chambon-sur-Lignon a son « Lieu de mémoire ». Il était temps ! Presque 70 ans après la fin de la Seconde-Guerre mondiale pendant laquelle plus de mille enfants juifs furent sauvés par les habitants, et 23 après la remise par Israël du diplôme d’honneur des Justes à la commune et aux habitants du Plateau. Le bâtiment est situé près de l’école élémentaire, là même où, pendant la guerre, les enfants étaient accueillis et éduqués. Le parcours indique les villages qui autour du Chambon ont participé à cette résistance civile, ainsi que tous ceux qui ont travaillé à cette aventure autour de leurs pasteurs. Mais aussi l’histoire des protestants du Plateau depuis le 16ème siècle.

 Image (5 juin 1971. André Trocmé et le Collège cévenol au Chambon)

Chargement en cours ...