Crise alimentaire. Des actions concrètes

Complet Actualité

Face aux besoins vitaux, les chrétiens ne restent pas inactifs. En témoigne ce soutien apporté par le S.E.L. à des organisations locales sur le terrain.

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Crise alimentaire. Des actions concrètes

Les médias parlent beaucoup de la flambée des prix des denrées alimentaires de base. Pour pouvoir réagir au plus près des vrais besoins, nous avons enquêté auprès d’organisations de terrain que nous connaissons.

Nourrir les enfants

Plusieurs de nos partenaires en Afrique prennent en charge des enfants dans des orphelinats, des centres d’accueil de jour, des cantines scolaires, des programmes de réhabilitation nutritionnelle pour des bébés, etc. Ils accompagnent ces enfants sur plusieurs plans mais l’apport alimentaire reste un point névralgique. S’il n’est pas assuré, le reste du travail risque d’être compromis.

Comment nourrir le même nombre d’enfants, avec la même somme d’argent et une flambée des prix aussi spectaculaire? Le directeur d’un orphelinat au Bénin pose le dilemme: «Nous faudra-t-il diminuer la ration alimentaire ou encore le nombre de repas? Le choix est difficile car il aura des effets sur la santé des enfants

Face à la crise alimentaire, notre premier impératif est de permettre à nos partenaires de continuer leur travail. Le défi: ne pas laisser se perdre ce qui a pris tant d’années à se construire en étant surtout conscients que c’est la santé d’êtres humains qui est en jeu.

Cela signifie concrètement que là où nous nous sommes engagés à envoyer tous les trimestres une somme donnée pour soutenir le travail d’un partenaire, une aide supplémentaire devra être apportée. D’abord sous la forme d’une subvention supplémentaire, ensuite en revoyant le budget à la hausse. En effet, si l’augmentation des prix des denrées alimentaires semble s’être stabilisée, ceux-ci ne redescendront pas au niveau où ils étaient il y a quelques mois.

Améliorer les rendements agricoles

À côté de cette réponse aux besoins de nos partenaires, il faut aussi réfléchir à ce qu’il est possible d’entreprendre pour agir sur certaines des causes du problème. Dans le domaine agricole notamment, le développement de certaines techniques augmente les rendements et assure une plus grande sécurité aux paysans. C’est ce qui s’est produit dans le village de Guié au Burkina Faso où une organisation partenaire du S.E.L. dirige une ferme pilote qui promeut le développement rural et la lutte contre la désertification. La technique du Zaï qui permet de concentrer l’eau et les nutriments autour de la plante cultivée a fait ses preuves: chez les agriculteurs pratiquant le zaï, il restait encore des céréales dans les greniers à un moment où d’autres en manquaient et les enfants arrivaient à manger deux fois par jour.

Les causes et les solutions à apporter à la crise alimentaire sont complexes. Toutefois, des actions de terrain peuvent dès aujourd’hui avoir un impact concret. Nous y travaillons avec nos partenaires.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

La technique du zaï

Durant la saison sèche, on creuse des trous de 30 cm de diamètre et de 15 à 20 cm de profondeur. Du compost bien mûr y est déposé et recouvert d’une petite quantité de terre au bord de laquelle on sème la céréale (mil, sorgho ou maïs). Un moyen qui permet de retenir l’eau et d’augmenter la productivité.

Le S.E.L. (Service d’Entraide et de Liaison) est une association protestante de solidarité internationale qui vise à améliorer les conditions de vie de personnes et de populations en situations de pauvreté dans les pays en développement. www.selfrance.org

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Auteurs
Daniel HILLION

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Ce numéro sera bientôt disponible à l'achat au format numérique.

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...