Confinés, ils ne baissent pas les bras

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Depuis plus de cinquante ans, la « Mission Évangélique Parmi les Sans-Logis » travaille chaque jour auprès des sans-abris.
Confinés, ils ne baissent pas les bras
En cette période d’épidémie, elle s’est mobilisée plus que jamais, avec ses équipes de bénévoles, pour secourir ceux que la société a laissés dans la rue. Elle pourvoit à leurs besoins en nourriture, habits, soins du corps et médicaux. Sans oublier de les inviter à écouter une bonne nouvelle tirée de la Bible. Ceci est d’autant plus nécessaire qu’avec le confinement, de nombreuses associations ont parfois dû suspendre leurs activités.
Bien que plusieurs de ses bénévoles et permanents aient été également touchés par le virus, la Mission a fait face en continuant d’offrir des repas, la domiciliation du courrier… Elle n’oublie pas non plus de fournir les attestations nécessaires aux bénévoles qu’elle appelle ses « invités », pour qu’ils puissent bénéficier du droit de circuler.
« Nous travaillons souvent à près de 200 % du volume de repas habituel à cette heure ; on a commencé les préconsultations médicales par WhatsApp pour avoir un avis et orienter les gars. Pour ça, on a acheté un téléphone, un forfait, et aussi une tente de 3x3m qui est notre « hôpital de campagne ».

Entraide et Partage Avec les Sans-Logis
22 rue Sainte Marthe 75010 PARIS
IBAN : FR19 2004 1000 0125 5008 7P02 055
BIC PSSTFRPPPAR

Activement confinés : un soutien spirituel

Avec le soutien du ministère de l’Intérieur, la Fédération Protestante de France propose un numéro vert : 08 05 380 222 du lundi au samedi de 9h à 18h.
Des pasteurs et des aumôniers, représentant diverses sensibilités, sont à votre écoute. Cette écoute est anonyme. L’appel est gratuit depuis un poste fixe ou un téléphone portable.

Une présence

Les aumôniers d’hôpitaux, ces serviteurs invisibles, sont aussi des combattants en première ligne pour être auprès des malades et des mourants jusqu’au bout.
Quel que soit l’état du malade, une fois les mesures de sécurité sanitaire requises adoptées, ils accompagnent les patients en étant là physiquement, en l’absence des proches. Ils sont là aussi pour prier avec et pour eux.
En ces temps troublés, chaque geste à son importance.

Vous aimerez aussi

Le 25 avril 2015, un violent tremblement de terre secouait le Népal, faisant...
Carlo Jay est un jeune Philippin de 23 ans. À le voir aujourd’hui, souriant,...
Une fois n’est pas coutume, nous avons remplacé notre « Coup de cœur » par...
Il arrive parfois qu’un métier offre de belles opportunités de faire du...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...