Complet
Note : 40
( 1 vote )
Une association qui donne envie d’être aidée !
Betsaleel
La malnutrition est une des premières causes de mortalité infantile au Tchad. À travers des actions d’accueil, de soins et d’éducation, Betsaleel lutte en faveur des orphelins et des familles.

Le lait, une denrée précieuse

La situation du pays fait que, très souvent, une maman au Tchad n’a pas accès aux rudiments de base en termes d’hygiène et d’alimentation. Faute de moyens, elle est souvent elle-même malnutrie.
De ce fait, son lait n’a pas les nutriments nécessaires pour son bébé, ou elle n’en produit pas assez. L’enfant risque d’être mal nourri à son tour.

Une belle solidarité internationale

Betsaleel a ainsi lancé en janvier 2020 une campagne afin de combler ce manque de lait. L’opération a dépassé toutes les espérances.
Des dons sont parvenus de France, de Suisse, mais aussi du Tchad, du Japon, du Canada et d’autres pays dans le monde, ce qui a démontré un véritable élan de solidarité.
Plus de 230.000 euros ont été récoltés via un peu plus de 3.000 donateurs. Cette somme contribuera à combler les besoins des enfants.

Des besoins qui perdurent

Les besoins de Betsaleel ne s’arrêtent cependant pas à cette action ponctuelle car l’association continue son travail dans un des pays les plus pauvres au monde.
Pour bien l’accomplir, elle continue de recueillir des fonds ou du matériel qu’elle met ensuite à disposition de ses différents centres dans le pays.

Ce stage m’a ouvert les yeux

J’ai effectué, en 1997, un stage au sein de Betsaleel dans le cadre de ma formation d’infirmière.
Mes missions consistaient à distribuer les traitements et faire les soins aux orphelins, effectuer des consultations et faire de la prévention auprès des mamans.
J’ai été particulièrement marquée par l’extrême pauvreté des gens. J’ai aussi découvert certaines coutumes locales, parfois cruelles vis-à-vis des enfants. Par exemple les jumeaux, considérés comme une malédiction.
Je peux dire que s’est développé en moi un cœur pour l’Afrique. Depuis lors, j’ai effectué plusieurs voyages humanitaires vers ce continent.
Quelle joie de voir un enfant qui reprend du poids et arbore un sourire après avoir été renutri ! C’est que l’action a été efficace.
Le contact avec la population a été également extrêmement riche, facilité par le fait que Betsaleel est une référence au Tchad.

Fanny


50 ans d’action déjà
Betsaleel a été fondée par Monique et Jean-Pierre Burkhardt en 1969.
Son nom ne doit rien au hasard puisqu’il vient d’un mot hébreu qui signifie « à l’ombre du Tout-Puissant ».


Vous aimerez aussi

Le 25 avril 2015, un violent tremblement de terre secouait le Népal, faisant...
Éric Denimal n’a pas hésité longtemps lorsque les éditions Larousse...
Céline ne se prend pas pour une héroïne. Pourtant, son séjour dans un...
Une fois n’est pas coutume, nous avons remplacé notre « Coup de cœur » par...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...