Les frustrations sont nécessaires pour grandir

Extrait Éducation - Famille

Germaine Pomier est conseillère conjugale et familiale.


Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Vous êtes dans la file d’attente à la caisse d’un supermarché. Votre enfant assis dans le caddie tend les bras pour attraper des bonbons. Vous lui dites « non ». Il répond par des cris, des larmes. Vous sentez le regard pesant des autres clients. Vous aimeriez être à mille lieues de là…

Quelle réponse apporter ? Supermarché

Lui donner le bonbon qui lui fait envie ? Maintenir le « non » car c’est bientôt l’heure du repas ? Le distraire avec autre chose car tout ce sucre n’est pas bon ? S’interroger sur votre légitimité en tant que parent à dire non à l’envie de votre enfant ? Ne pas réagir ?
Ces situations sont angoissantes pour le parent – ou l’adulte en charge de l’enfant – qui se pose invariablement la question de savoir s’il est un bon parent quand il dit non à ce qu’il juge comme un caprice.

L’expression d’un besoin

Ces « caprices » sont pourtant nécessaires au bon développement de l’enfant. Ils expriment...
Auteurs
Germaine POMIER

L'accès au reste de cet article est protégé.

Achetez cet article pour le lire en intégralité ou le télécharger en PDF.

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Vous aimerez aussi

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...