La Bible m’a éclairé

Complet
Note : 40
( 1 vote )
La Bible m’a éclairé
Mes parents étaient tous deux issus de familles catholiques en Belgique et avaient été relativement engagés dans la vie paroissiale au début de leur mariage. Mais pour diverses raisons, mon père a fini par tourner le dos à la religion et même à lui devenir hostile. C’est dans cette ambiance que j’ai grandi. Je n’allais jamais à l’Église et n’entendais pas parler de Dieu, de Jésus ou de la Bible, sinon pour s’en moquer.

16 ans, une première approche

J’ai fait la connaissance d’un garçon de mon âge lors de vacances familiales dans le sud de la France. Nous sommes devenus amis et nous nous sommes ensuite revus à plusieurs reprises pendant les vacances scolaires. Outre la pratique de l’escalade, mon ami partageait avec moi ses lectures et ses expériences ésotériques jusqu’au jour où il a vécu une conversion à Jésus-Christ dans le cadre d’un Club Biblique Lycéen*. Il a alors commencé à me parler de Jésus dans ses lettres. Il m’a ensuite offert un Nouveau Testament, m’a encouragé à le lire, puis m’a invité à une convention charismatique en France qui réunissait catholiques et protestants. J’y suis allé seul et là, j’ai été touché, convaincu par ce que je voyais et entendais.

À 17 ans, la rencontre

J’ai d’abord participé à un atelier de trois jours où une dame nous exposait le message de l’Évangile et le sens de la mort et de la résurrection de Jésus. Elle nous a invités à y répondre ; ce que j’ai fait !
J’y ai aussi rencontré un groupe de jeunes de mon âge. Ils m’ont accueilli comme jamais je ne l’avais été auparavant. À l’époque, j’étais mal dans ma peau et très pauvre en relations significatives et bienfaisantes. Leur amitié et leur foi vivante dans le message de la Bible m’ont beaucoup encouragé. Moi qui avais détesté la lecture jusque-là, j’aimais lire la Bible ! J’ai été convaincu qu’elle est seule source et seule autorité pour la foi et la vie chrétienne. J’ai pris ma décision en conséquence.

Seul ou presque, avec ma Bible

De retour en Belgique, je me suis retrouvé très seul. J’ai fréquenté la paroisse catholique de ma commune pendant un an. Je lisais ma Bible chaque jour. Ma famille s’est montrée globalement tolérante envers ma foi, même si cela ne s’est pas fait sans vives discussions, surtout avec mon père. J’étais parfois confronté à la moquerie quand j’essayais de partager ma foi en famille ou à l’école. Mais j’étais très soutenu par ma famille spirituelle en France. Ce que je lisais dans la Parole de Dieu me nourrissait également, me fortifiait et me donnait de l’espoir.
Après mes études secondaires et une année aux États-Unis pour refaire une terminale et apprendre l’anglais, j’ai commencé des études de théologie protestante à Strasbourg.

Aujourd’hui

Je suis professeur de religion protestante dans l’école publique en Belgique**. Malgré l’hostilité grandissante envers les croyants en général et les chrétiens en particulier, je suis encouragé par le désir de mes élèves de pouvoir lire eux-mêmes la Bible, au point que plusieurs m’en ont demandé une. Au-delà des explications que je peux leur donner, je sais que seule la lecture personnelle de la Parole de Dieu leur permettra de s’ouvrir à qui il est et à ce qu’il a fait, et fait encore pour eux.

La Bible pour moi

Quoi qu’en pensent les gens, la Bible est pour moi la Parole vivante d’un Dieu vivant et souverain, qui agit et se manifeste dans le monde et dans la vie des hommes. Dieu attend seulement qu’ils veuillent bien avoir l’humilité de le reconnaitre.
Elle est clairement la nourriture essentielle de mon esprit et de mon âme, et je ne peux pas m’en passer très longtemps sans commencer à me sentir en carence de quelque chose de vital. Elle me montre qui est Dieu et me pousse à vouloir l’adorer et le servir.
Dieu me guide dans la vie par sa Parole, il me corrige, me relève quand je chute, me pardonne, m’encourage, me fortifie, me met en garde, et m’apaise : je suis en paix quant à mon passé, vigilant dans mon présent et confiant pour mon avenir éternel.
Voici une de mes paroles préférées de Jésus : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, vous connaitrez la vérité et la vérité vous rendra libres » (Jean 8.31-32). Et la Vérité … c’est Jésus lui-même !

Ce que je vois grâce à la Bible

• La sainteté absolue de Dieu et sa juste colère contre le péché de l’homme et le mal qui en découle ;
• mon péché envers lui et mes fautes envers mes semblables ;
• sa grâce envers moi lorsqu’il a envoyé son Fils offrir sa vie parfaite en sacrifice afin que je puisse, moi, échapper à sa juste colère ;
• son amour et sa bonté dans la manière dont il pourvoit à mes besoins et à ceux de ma famille, comme un bon Père prend soin de ses enfants.

À propos de mes études de théologie

C’est fou de voir avec quel empressement et avec quelle « science », de brillants esprits académiques s’efforcent de convaincre leurs étudiants que la Bible ne dit pas vraiment ce qu’elle dit. Ils prétendent que tout y est très compliqué et qu’il faut tout détricoter pour espérer la comprendre. Ils lui trouvent plein de niveaux de sens et disent qu’on n’est jamais totalement certain de ce que les rédacteurs ont voulu dire.
Surtout lorsque la Bible parle de la création, du péché, du pardon et du salut offert à ceux qui mettent leur foi en Jésus-Christ, de la vie transformée et purifiée qui devrait en découler…
Jésus a pourtant prié : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je te dis merci. En effet, ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as fait connaître aux petits » (Matthieu 11.25) !
Là aussi, pendant toute cette période, la lecture de la Bible, la prière avec mes amis et l’attachement à une communauté chrétienne m’ont aidé à ne pas sombrer dans le doute et le cynisme.


*Groupes Bibliques Lycéens : Le GBL est une association culturelle affiliée à celle des Groupes Bibliques Universitaires (http://gbu.fr). Son principal objectif : permettre aux lycéens de se réunir afin d’étudier la Bible et passer de bons moments ensemble.

**En Belgique, l’État organise des cours de religion dans les écoles publiques. Les parents ou les élèves optent pour la religion de leur choix ou pour le cours de morale laïque.

Vous aimerez aussi

J’avais ... installé mon cabinet de voyance. J’avais des dons... J’avais...
Quand le sort s’acharne et que l’occultisme s’y ajoute, il faut une...
La Rose-Croix, l’Égypte et ses sciences occultes, le bouddhisme … Maïté a...
1995 : je suis en première année de fac, je me crois chrétien et je suis...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...