11 avril 1567. Ligier-Richier

publié le 11 April 2019 à 00h01 par José LONCKE

11 avril 1567. Ligier-Richier

11 avril 1567. Ligier-Richier
L'église Saint-Étienne de Bar-le-Duc abrite sans doute l'œuvre la plus connue de l'artiste : le Monument du cœur de René de Chalon (après 1544, avant 1557), offrant l'image d'une saisissante figure de hauteur nature, debout, squelette décharné auquel tiennent encore des lambeaux de chair et de peau, tenant à bout de bras son cœur.

Il s'agit là d'un symbole de la Résurrection. L'œuvre provient de la collégiale Saint-Maxe de Bar-le-Duc, abandonnée en 1782. La petite Tête de Christ conservée à la Société d'Histoire du Protestantisme français (Paris) est présumée avoir la même provenance.

Arrivé à Genève à la fin de l’année 1564, Ligier Richier serait mort à Genève dans les premiers mois de l’année 1567 (l’acte de partage de la succession du notaire Ragueau est datée du 11 avril 1567).

Source : Paul Denis, Ligier Richier l'artiste et son œuvre, Berger-Levrault, Paris-Nancy, 1911

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...