25 avril. Fête de Marc

publié le 25 April 2021 à 00h01 par José LONCKE

25 avril : Fête de Marc

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

On peut reconnaître chez les quatre évangélistes, quatre dimensions du projet salvateur de Dieu : ses longueur, profondeur, largeur et hauteur.

Marc en accentue la profondeur, car il fait le portrait du Serviteur souffrant en relation avec la profondeur de son humiliation.

Si Matthieu présente Jésus comme le Christ des Écritures, Luc, le Sauveur du monde, Jean, Christ, la Parole faite chair, Marc la profondeur de l’amour de Dieu présente dans la personne unique de Jésus, parfaitement Dieu, parfaitement homme.

Marc n'a jamais oublié que Jésus est parfaitement Dieu. Il commence son évangile par la déclaration de foi, "Commencement de l'évangile de Jésus-Christ, le Fils de Dieu". Il ne nous laisse aucun doute à ce sujet. Encore et encore, il parle de l'impact que Jésus a eu sur l'esprit et le cœur de ceux qui l'ont entendu. Marc a toujours à l’esprit, la crainte et l'étonnement que Jésus produisait. "Ils ont été étonnés de son enseignement." (Marc 1:22.) "Ils étaient tous étonnés." (Marc 1:27.) De telles phrases se répètent encore et encore. Non seulement cet étonnement était dans l'esprit des foules qui écoutaient Jésus; c'était encore plus dans l'esprit du cercle intime des disciples. «Et ils furent remplis de crainte, et se dirent l'un à l'autre: Qui est-ce donc, que même le vent et la mer lui obéissent?» (Marc 4, 41.) «Et ils furent tout à fait stupéfaits». (Marc 6:51.) "Les disciples étaient étonnés de ses paroles." (Marc 10: 24,26.)

Pour Marc, Jésus n'était pas simplement un homme parmi les hommes; il était Dieu parmi les hommes, les poussant toujours à un étonnement émerveillé par ses paroles et ses actes.

Aucun évangéliste, ne montre autant les émotions de Jésus que le fait Marc. Jésus soupira profondément dans son esprit (Marc 7:34; Marc 8:12). Il était ému de compassion (Marc 6:34). Il s'est étonné de leur incrédulité (Marc 6: 6). Il a été ému d'une juste colère (Marc 3: 5; Marc 8:33; Marc 10:14). Seul Marc nous dit que lorsque Jésus regarda le jeune homme riche, il l'aimait (Marc 10:21). Jésus pouvait ressentir les souffrances de la faim (Marc 11, 12). Il pouvait être fatigué et vouloir se reposer (Marc 6:31).

C'est surtout dans l'évangile de Marc que nous avons l'image d'un Jésus aux émotions comparables aux notres. La pure humanité de Jésus dans l'image de Marc le rapproche beaucoup de nous.

Marc le présente comme le Serviteur souffrant du Seigneur, qui meurt pour les péchés de son peuple.

La croix est au centre de la compréhension que Marc a de Jésus-Christ.

La profondeur de l’amour de Dieu va jusqu’au plus profond de notre misère.

La profondeur de l’amour de Dieu se voit en Jésus-Christ, « lui dont la condition était celle de Dieu, il n’a pas estimé comme une proie à arracher d’être égal à Dieu, mais il s’est dépouillé lui-même en devenant semblable aux hommes » (Philippiens 2. 6-7) ; « il s’est humilié, jusqu’à subir la mort, oui, la mort sur la croix » (8). La profondeur de l’amour de Dieu révèle un Dieu qui s’approche, qui s’identifie à nous. Par amour, il a accepté de tout perdre et d’être mis au rang des malfaiteurs. C’est le dernier échelon qu’on puisse atteindre. Et là encore, mieux que n’importe où, c’est l’amour de Dieu qui se manifeste.

Après avoir parlé de sa mort prochaine, Jésus appelle à lui la foule et dit : « Si quelqu »un veut venir à moi qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive » (8. 34).

Il passe immédiatement de sa croix à la notre ; et dépeint la qualité du disciple chrétien en termes de renoncement à soi et même de mort.

Être disciple du Christ est bien plus radical qu’un amalgame de croyance, de bonnes œuvres, et de pratiques religieuses. Aucun langage ne peut en rendre compte en dehors des images ; de la mort et de la résurrection. Car c’est lorsque nous nous perdons que nous nous retrouvons, et lorsque nous mourons que nous vivons (8. 35).

Si nous avons compris et accepté de quel amour Dieu nous aime, si son pardon nous a transformés, alors il est normal de le vivre autour de nous !

Comment cela se fait-il que nous n’acceptions pas de pardonner, nous dont les fautes ont conduit Jésus à la croix… ? Ou alors c’est que nous n’avons pas pénétré l’amour extraordinaire du Seigneur pour nous parce que nous n’avons pas pris conscience de notre état de pécheur.

« Pardonnez-vous réciproquement comme Dieu vous a pardonné en Christ » (Ephésiens 4. 32).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Marc célèbres : 
Marc Boegner
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prière

Ô Dieu, nous te remercions pour tous ceux dans les paroles et dans les écrits desquels ta vérité nous est parvenue.

Pour les historiens, les psalmistes et les prophètes, qui ont écrit l'Ancien Testament;

Pour qui a écrit les Évangiles et spécialement l’Évangile de Marc et les Lettres du Nouveau Testament;

Pour tous ceux qui, dans chaque génération, ont enseigné, expliqué et prêché la parole de l'Écriture: nous te remercions, ô Dieu.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Accorde, ô Dieu, qu'aucun faux enseignement ne puisse jamais avoir le pouvoir de nous tromper ou de nous séduire loin de la vérité.

Accorde, ô Dieu, que nous n'écoutions jamais aucun enseignement qui nous encouragerait à penser que le péché est moins grave, le vice plus attirant ou la vertu moins importante.

Accorde, ô Dieu, que nous n'écoutions jamais aucun enseignement qui détrônerait Jésus-Christ de la plus haute place;

Accorde, ô Dieu, que nous n'écoutions jamais aucun enseignement qui, à ses propres fins, pervertit la vérité.

-------

Ô Dieu, notre père, établis-nous inébranlablement dans la vérité.

Donne-nous des esprits qui peuvent discerner le vrai et le faux;

Rend-nous capables de tout examiner, et de nous accrocher à ce qui est bon,

donne-nous un tel amour de la vérité, qu'aucune chose fausse ne puisse jamais nous en détourner.

Accorde donc que toute notre vie, nous puissions connaître, aimer et vivre la vérité;

par Jésus-Christ notre Seigneur. Amen.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...