25 juin 1843. Le Temple de la Rédemption


Le 25 juin 1530, la confession d‘Augsbourg est remise à Charles Quint. C‘est une confession de foi luthérienne rédigée principalement par Mélanchthon. Quoique modérée dans sa formulation elle fut rejetée.
25 juin 1830, Mendelssohn fait jouer sa seconde symphonie qu‘il écrivit pour la célébration du tricentenaire de la confession d‘Augsbourg. d‘abord appelée Kirchensinfonie, l‘œuvre prit ensuite le nom de Symphonie Réformation à cause de son utilisation d‘un choral de Luther dans le finale : C‘est un rempart que notre Dieu (tiré du psaume 46).

25 juin1843. Inauguration du Temple de la Rédemption
La cour de Louis-Philippe s’était inquiétée des risques encourus par la princesse lorsqu’elle dans le quartier populaire où se trouvait le temple des Billettes. Non seulement l’arrivée d’une voiture de la cour causait toujours des attroupements, mais la rue étant étroite, la manœuvre d’une calèche pouvait à tout moment être entravée. En ces temps d’attentats répétés contre le pouvoir, il ne fallait rien négliger. Il avait donc été décidé de donner un nouveau temple aux luthériens (1841).

C’est finalement au 16 rue Chauchat que le nouveau Temple de la Rédemption, avait été aménagé dans une  halle de déchargement pour l'octroi (1821). L'édifice fut créé par l'architecte L’architecte François-Christian Gau aménagea le portique à colonnes et le fronton qui épouse la forme de voûte. Seules quatre des onze travées d’origine furent conservées, et un chœur arrondi ferma la partie est du bâtiment.
Le 25 juin 1843, l’inauguration solennelle de la nouvelle église luthérienne fut faite en présence de la duchesse d’Orléans, belle-fille du roi Louis Philippe, laquelle fut mécène et fidèle de cette église.

Image (25 juin 1843. Le Temple de la Rédemption)

Chargement en cours ...