3 novembre 2002. "Marie Dentière", gravé sur le mur de la Réformation

publié le 3 November 2019 à 00h01 par José LONCKE

 Le nom de Marie Dentière, est gravé lors de la fête de la Réformation 2002 dans la pierre du mur de la Réformation à Genève. à Genève.
3 novembre 2002. "Marie Dentière", gravé sur le mur de la Réformation

Les noms de trois précurseurs de la Réforme sont également gravés : Pierre Valdo, John Wyclif, Jean Hus.
Marie Dentière (1495-1561) laisse plusieurs écrits sur la Réformation de Genève. Fuyant les persécutions faites aux converties protestantes elle arrive à Genève en 1535. Elle publie en 1536  : « La Guerre et délivrance de la ville de Genève fidèlement faite et composée par un Marchant demeurant en icelle ». Longtemps attribué à son mari, Antoine Froment, ce récit souligne les aspects religieux et politiques de la Réforme en attribuant la libération à une intervention divine.
Dans une seconde publication, « L'Épitre très utile, faite et composée par une femme chrétienne de Tournay […] », Marie Dentière prend la défense des femmes, qu'elle considère égales aux hommes face à l'Evangile. Ce texte témoigne de la grande érudition de son auteur, et t témoigne de la  participation des femmes à la création de la nouvelle Église. 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...