Aider son enfant à dépasser sa peur

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Rubrique coordonnée par Anne-Marie Delaugère
Aider son enfant à dépasser sa peur
Depuis quelque temps, votre enfant vous appelle tous les soirs. Ou encore, il pleure à chaque fois que vous le déposez chez sa nounou ou à l’école. Ces comportements vous déstabilisent. Vous ne savez pas toujours comment réagir. Comment faire face aux peurs de votre enfant sans vous laisser envahir par un sentiment d’impuissance ? Comment l’aider à vivre sa peur ?

Une émotion comme les autres …

D’une part, changer votre regard sur la peur car elle a sa place au même titre que toutes les autres émotions telles que la joie, la tristesse, la colère et le dégoût. Elle est essentielle au développement de l’enfant. D’autre part, la peur estun signal d’alerte basé sur un élément réel ou fictif. Elle exprime un besoin interne. En effet, lorsque votre bébé ou jeune enfant pleure, il exprime ouvertement ce qu’il ressent car il n’a pas la maturité intellectuelle pour mettre en mots sa peur.

… avec des formes différentes en fonction de l’âge

On parle de l’angoisse de la séparation, la peur du noir, la peur des monstres pour les plus jeunes et de la peur des résultats scolaires, de la mort chez les plus grands… Ainsi, la peur varie selon l’âge de l’enfant car plus il grandit, plus il prend conscience de son environnement familier et étranger et de sa propre individualité. De ce fait, il se sent en insécurité et le processus de défense qu’est la peur, se met en place.

Adapter votre attitude face à sa peur

Quelle que soit la peur exprimée par votre enfant, celle-ci doit être prise en considération. Pour lui en effet, elle est réelle et vous êtes la seule personne à répondre à son besoin d’être rassuré. Tout d’abord, il est de bon ton de rester calme face aux pleurs ou cris de votre enfant afin d’accueillir pleinement son émotion. Ensuite, mettre des mots sur ce qu’il ressent lui donnera le sentiment que vous prenez au sérieux ce qui l’anime. Par exemple, en reformulant ce qu’il vous renvoie tout en le serrant dans vos bras. Et enfin, peut-être lui raconter vos propres peurs et lui dire comment vous les avez surmontées. Ainsi, il saura que tout le monde fait l’expérience de la peur.

Isabelle PERTAYS est Présidente de l’AFP (Associations Familiales Protestantes) - Magny (95)
www.afp-federation.org

Vous aimerez aussi

Rubrique coordonnée par Anne-Marie Delaugère. Sur les 1.095 repas d’une...
Nous aimerions tous que nos enfants ou petits-enfants soient polis. Qu’ils...
Une expérience qui fait du bien. Depuis 12 ans, Nicolle El Ayoubi parraine...
En 2015, en parlant des jeunes, Gruni (Agora Vox) titrait son article par : «...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...