La pandémie a aussi ses bienfaits

Complet Fait de société

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Bienfait
La pandémie s’est installée dans notre vie depuis plus d’un an. Cela a bouleversé notre quotidien. Et ce n’est sans doute pas fini.

Rien ne va

Reconnaissons-le, l’atmosphère est plu tôt à la morosité et aux reproches. J’en tends les « vieux » râler sur les « jeunes » qui se réunissent en extérieur et les « jeunes » râler sur les « vieux » qui ne savent pas mettre leur masque sur le nez ! Les réseaux sociaux sont envahis de reproches envers ceux qui nous gouvernent. Les gouvernements se montrent parfois très infantilisants dans leur communication. La presse cultive les messagesde peur et de mises en garde. J’arrête là sans avoir ouvert le chapitre des théories du complot, des « pro » et « anti » vaccins, des fakes et des informations déformées qui polluent tout.

Tout ne va pas si mal

Et si nous nous concentrions sur autre chose ? Si nous prenions le temps de voir le bon, le beau, le bien que cette pandémie n’éradiquera jamais ? Je pense à ce couple atteint de la Covid et qui, tant que nécessaire, a reçu son repas chaque jour, préparé et livré à domicile par divers membres de sa communauté. Je pense aussi à cette femme seule qui va désormais promener son chien avec une voisine qu’elle ne connaissait pas, et avec qui elle développe une réelle intimité relationnelle.

Parfois, cela va même très bien !

Dans bien des cas, ce temps d’arrêt des activités extérieures a permis de renouer des liens dans la cellule familiale, de se reparler entre générations sous le même toit, de ressortir des jeux de société. Jamais je n’ai croisé autant de personnes qui font de la marche à pied et disent bonjour à tous les inconnus qu’ils rencontrent. Alors que, d’une certaine manière, cette crise nous prive de relations sociales, plusieurs en profitent au contraire pour retisser des liens de façon créative. Les périodes de confinement nous démontrent ce que nous savions déjà mais dont nous ne tirions trop souvent les conséquences que superficiellement : nous sommes des êtres sociaux et nous avons besoin les uns des autres.

Une invitation renouvelée

Cela me fait penser à cette expression « les uns les autres », si souvent utilisée dans la Bible : « Aimez-vous, accueillez-vous, honorez-vous, soumettez-vous, encouragez-vous, pardonnez-vous, consolez-vous, … les uns les autres. » Ce lien entre nous est vital et nous renvoie au lien que Dieu veut créer avec chacun.
Oui, malgré cette pandémie, ou à cause d’elle, soyons créatifs. Nous disposons d’imagination et de moyens techniques suffisants pour que les relations humaines soient plus fortes que tout ! Réjouissons-nous de tout ce qui nous entoure et qui rend notre vie plus belle et plus fraternelle !


Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...