Jérémie Corbeau, l’œil d’un photographe urbain

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Jérémie Corbeau, l’œil d’un photographe urbain

Un talent mis au défi

Jérémie a commencé à photographier pendant ses vacances. Assez rapidement, ses photos ont intrigué ses amis. Il a alors réalisé qu’il ne voyait pas les mêmes choses que tout le monde. Aujourd’hui encore, il aime laisser les spectateurs se questionner et remettre en question leurs premières perceptions.

Des pépites en ville

Visitez une de ses expositions et vous constaterez combien il apprécie la composition architecturale des immeubles. Les scènes se déroulent devant nos yeux et perturbent notre regard, elles bousculent nos repères. Vous serez surpris, voire dérouté, d’apprendre qu’il ne fait aucun montage.
Poser un œil différent sur quelque chose qui n’est pas forcément beau et chaleureux au premier abord ? Notre photographe s’en amuse !

Patience et persévérance

Ces dernières années, ses allées et venues pour le travail se sont transformées en chasses aux trésors. Jérémie est ainsi capable de tourner pendant plus d’une heure dans le métro parisien à la recherche de la rencontre inattendue entre la forme, le reflet, la lumière et la transparence. À tel point qu’un jour, après un certain nombre de montées et de descentes du même escalier mécanique en Gare du Nord, des agents de sécurité lui ont demandé de bien vouloir partir…

Un changement de perception

Jérémie désire nous faire réfléchir sur le sens que nous donnons aux images qui nous environnent, mais aussi sur l’image que nous avons de nous-même. « Puisque notre place dans le monde, dit-il, dépend de la compréhension que nous en avons, n’est-il pas vital de s’interroger sur notre propre subjectivité ? » Jérémie espère nous encourager à nous confronter à quelque chose de plus grand en oubliant les « je ne crois que ce que je vois ». C’est sa manière de partager sa foi.

Après la photo

Toujours présent sur ses lieux d’exposition, Jérémie aime discuter avec les visiteurs. Si certains apprécient moins le noir et blanc et la simplicité des formes, d’autres sont touchés par les émotions suscitées par les photos. « Le temps d’un arrêt » et « Chant d’immeuble » sont deux expériences à vivre et à partager en réel ou sur livre imprimé disponible sur son site. Et pourquoi pas, un jour, sur le quai d’une gare ?

Jérémie s’est délecté à faire des photos de mariage. Mais, au mois de mai prochain, il passera de l’autre côté de l’appareil pour tenir la main de sa nouvelle épouse. Certainement un grand défi pour ce futur jeune marié à qui nous souhaitons de garder précieusement ces beaux moments en mémoire !

QUI ?
Jérémie Corbeau
FAMILLE
37 ans, bientôt marié
HABITE
Orléans
ART
Photographie
UNIVERS
Noir/Blanc, urbain
PROCHAINEMENT
Mars, Le temps d’un arrêt, Espace des Trois-Marchands, Blois, puis à Lyon, automne 2020
WEB
jeremiecorbeau.com
CONTACT
contact@jeremiecorbeau.com


Vous aimerez aussi

Groupe Espoir : Angela et Allan. Qu’aimez-vous le plus dans votre groupe ? ...
Béatrice Maré a la passion d’écrire. Depuis combien de temps...
Brigitte, comment avez-vous plongé dans le monde du conte ? J’ai...
Myriam, qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le monde artistique ? ...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...